Abu Dhabi Émirats Arabes Unis Fujaïrah Ras al Khaima Récits de voyages

Dans l’ombre de Dubaï, trois émirats à découvrir

Vous pensez connaître les Émirats Arabes Unis parce que vous avez séjourné à Dubaï deux semaines, voire le temps d’une escale? Vous croyez qu’une semaine, c’est largement suffisant pour découvrir ce coin du monde? Si c’est le cas, vous êtes, comme on le dit si bien chez nous, « complètement dans le champ »!

J’ai décidé d’écrire ce billet, car je lis plusieurs blogueurs qui après une escale de quelques jours à Dubaï, sont persuadés qu’ils ont fait le tour de cette ville qu’ils qualifient de « superficielle » en adoptant un air blasé. J’ai consacré plusieurs articles à Dubaï sur le blogue, que ce soit pour parler des activités à y faire avec des enfants, des restaurants où manger en amoureux, des terrasses splendides pour prendre un verre ou des paysages fabuleux à admirer en route vers Hatta. Après trois années à vivre dans cette ville, je n’ai JAMAIS eu l’impression d’avoir tout vu et, croyez-moi, nous avions un rythme assez soutenu en termes d’activités et de découvertes. Mais aujourd’hui, ce n’est pas Dubaï qui fait l’objet de ce billet, mais plutôt d’autres émirats qui demeurent bien souvent dans son ombre. Parce que les Émirats Arabes Unis ne se résument pas à Dubaï, j’ai envie de vous parler de trois autres émirats dont il est rarement question sur les blogues de voyage.

Dubai_2

1. Abu Dhabi

Capitale des Émirats Arabes Unis, Abu Dhabi est une destination qui gagne en popularité depuis quelques années. Nombreux sont les voyageurs qui consacrent quelques journées à la ville en elle-même, en visitant la célèbre mosquée Sheikh Zayed, en se baladant sur sa jolie corniche, en profitant de ses magnifiques plages, en faisant un saut dans le temps au Heritage Village ou encore en séjournant au Emirates Palace. Ces expériences, nous les avons vécues plus d’une fois pendant notre expatriation, sauf pour le séjour au Palais des Émirats que nous avons fait une fois seulement (c’est, il faut l’avouer, très cher!).

Grande_Mosquee_Abu_DhabiHeritage_Village_Abu_Dhabi_2

D’autres facettes d’Abu Dhabi demeurent toutefois méconnues et méritent que l’on s’y attarde. Si, comme nous, vous adorez le plein air, une petite excursion à Al Aïn s’impose. Située à environ 150 kilomètres au sud de Dubaï, à la frontière d’Oman, Al Aïn est une ville de l’émirat d’Abu Dhabi. Surnommée « Garden City », elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plusieurs hectares de la ville sont réservés à des parcs, des jardins, des plantations et des fermes, ce qui lui vaut le surnom de « jardin des Émirats ». On y pique-nique au Green Mubazzarah, un grand parc d’espaces verts, avant de gravir Jebel Hafeet. Haute de 1240 mètres, cette montagne offre des points de vue à couper le souffle sur le désert qui l’entoure. L’Oasis d’Al Aïn est aussi un endroit à ne pas manquer pour un petit moment de détente en famille. On s’y promène en découvrant plus de 100 variétés différentes de palmiers dattiers, de même qu’un système d’irrigation datant de 3000 ans (falaj)… Un endroit magnifique! Les jardins d’Hili offrent, quant à eux, la combinaison d’un parc public et d’un site archéologique. Les adultes peuvent s’y reposer dans l’herbe, pendant que les enfants s’amusent dans les attractions qui leur sont destinées. Pour un séjour riche en émotions fortes, le parc d’attractions Hili Fun City est une activité à considérer. À prix fort abordable en comparaison avec ce que l’on retrouve à Dubaï, le parc propose des montagnes russes ainsi que de nombreux manèges. Le parc aquatique Wadi Adventure permet également à ses visiteurs de vivre des expériences uniques en plein désert : le surf, le kayak, le rafting, ainsi que l’escalade. Si vous souhaitez découvrir des animaux des quatre coins du monde, le Zoo d’Al Aïn est à ne pas manquer. Il abrite effectivement plus de 4000 animaux qui représentent 180 espèces. Les enfants peuvent interagir avec certains d’entre-eux, en montant à dos de dromadaire ou en donnant à manger aux girafes et aux lamas. Pour une expérience moins traditionnelle, il faut aller faire un tour au « Camel Souk », qui regroupe des dromadaires mais aussi d’autres animaux dans des enclos. Pour une poignée de dirhams, vous trouverez un marchand prêt à vous expliquer la différence entre les dromadaires de course, ceux destinés à l’élevage ou encore à la production de lait.

Al_Ain_1Al_Ain_2Al_Ain_3Al_Ain_4

L’émirat d’Abu Dhabi compte aussi de nombreuses îles, dont certaines accessibles aux visiteurs. Lors de nos trois années aux Émirats, nous avons séjourné sur Sir Bani Yas Island, qui fut la première des huit îles du désert d’Al Gharbia à être ouverte au public. Aujourd’hui réserve naturelle, l’île abrite plus de 10 000 animaux en liberté. On peut y faire un safari afin d’aller à la rencontre des girafes, des gazelles, des mouflons à manchettes, des grues royales, des paons, de même que plusieurs espèces d’oryx (dont l’oryx d’Arabie, l’un des animaux les plus menacés au monde). D’autres activités sont offertes aux visiteurs afin de découvrir l’île, notamment le kayak, le vélo et le tir à l’arc. Sur l’île de Yas, les amateurs de loisirs et d’émotions fortes peuvent essayer de multiples attractions et activités sportives. L’île est surtout connue pour le Grand Prix de Formule 1 d’Abu Dhabi, qui a lieu une fois l’an sur le circuit Yas Marina, mais elle propose aussi d’autres activités : le parcours de golf Yas Links, des terrains de polo, un centre équestre, une plage, ainsi que le plus grand centre commercial d’Abu Dhabi (le Yas Mall). Avec des enfants, les sites incontournables demeurent toutefois Ferrari World et Yas Waterworld. Le premier, Ferrari World Abu Dhabi, est un parc à thème consacré à la célèbre marque automobile, dont l’attraction la plus populaire, Formula Rossa, peut atteindre 240 km/h en cinq secondes, avant de monter à 52 mètres vers le ciel… Une expérience qui génère une bonne dose d’adrénaline! Yas Waterworld est, de son côté, un parc aquatique qui rend hommage à l’histoire de la pêche de perles, une tradition de longue date aux Émirats Arabes Unis. Il comprend 43 manèges et toboggans sur un terrain de 15 hectares. Des heures de plaisirs, surtout lors des chaudes journées d’été!

Ferrari_WorldYas_Waterworld

Une autre façon de découvrir Abu Dhabi est de se rendre dans l’Empty Quarter, le plus grand désert de sable du monde. Les plus expérimentés y vont seuls, mais il est aussi possible, lors d’un court séjour, d’y aller dans le cadre d’une excursion organisée. On peut y faire du « dune bashing » avec un conducteur expérimenté, apprendre à conduire dans le désert en groupe à l’aide d’un guide, s’installer pour un BBQ à partager autour d’un feu de camp ou faire du camping pour la nuit… Mais le moment le plus magique demeure le coucher du soleil sur les dunes de sable!

2. Fujaïrah

Vous connaissiez déjà Abu Dhabi? Pas de problème, d’autres émirats sauront aussi vous en mettre plein les yeux. Pour les résidents de Dubaï, Fujaïrah constitue une parenthèse idéale, un oasis de paix, loin des gratte-ciels et des centres commerciaux délirants. On s’y rend en traversant  les Hajar Mountains, où de sublimes panoramas défilent sous nos yeux. Plusieurs hôtels offrent des séjours au bord de la mer, avec des installations parfaites pour les familles : piscines, espaces de jeux, plage privée, spa et soins du corps, cuisine variée, lounge… Tout est mis en œuvre pour favoriser le calme et la détente, à une fraction du prix de ce que l’on peut trouver à Dubaï!

Mais l’émirat de Fujairah est surtout connu pour ses fonds marins, propices à la plongée sous-marine. Plusieurs endroits y sont réputés pour observer la faune marine, tels que Snoopy Island, Shark Island et Al Badiyah Rock. On y découvre de magnifiques coraux et de nombreux poissons. Une autre option pour le snorkeling et la pêche consiste à faire une excursion à partir de Dibba pour découvrir les fjords de Musandam lors d’une croisière en boutre. On peut alors accéder aux fjords spectaculaires et aux fonds marins omanais sans les formalités administratives inhérentes au fait de passer la frontière pour se rendre au port de Khasab.

Pour se fondre davantage dans les coutumes locales, il est aussi possible de profiter de la plage publique de Khor Fakkan, où les expatriés de nombreux pays croisent les familles émiraties dans leurs vêtements traditionnels. La plage possède des modules de jeux pour les enfants et des espaces verts pour pique-niquer en famille. Mais l’activité la plus dépaysante demeure, à mes yeux, le bullfighting. Il s’agit d’une activité traditionnelle qui a lieu chaque vendredi en fin de journée. Les locaux se réunissent pour assister à des combats de taureaux. Ces derniers sont attachés aux arbres de façon approximative, avant d’être amenés dans un espace à peine clôturé, où on les lâche pour les regarder combattre. Attendez-vous à rencontrer des regards curieux, car il n’y a pas vraiment de touristes en ce lieu et, surtout, pas de femmes (du moins, c’était le cas lors de notre visite!).

Khor_Fakkan_1Khor_Fakkan_2

Une visite de Fujaïrah serait, à mon humble avis, incomplète sans découvrir sa nature généreuse. On peut, par exemple, partir en randonnée ou faire du « off road » pour découvrir Jabal Yibir, une montagne d’une altitude de 1527 mètres dans les monts Hajar. On y trouve facilement un emplacement tranquille pour pique-niquer, où seules les chèvres viennent briser le silence. Plusieurs wadis sont aussi à découvrir dans l’émirat de Fujaïrah. C’est le cas, notamment, du wadi Wurrayah et du wadi Tayyibah, qui sont bien connus des locaux. Un autre endroit à explorer est le site de Khor Kalba, qui est réputé pour sa magnifique mangrove. Entre eau et verdure, cet endroit abrite plusieurs espèces animales. Tout près de la mangrove, un espace désertique débouche sur une plage où l’on peut camper pour la nuit. Au programme : un petit feu au bord de la mer avant de s’endormir au son des vagues… Pour se réveiller afin d’assister au lever du soleil en observant les tortues sur les rives en pyjama… Moments magiques!

Fujaïrah regorge aussi de sites historiques, qui permettent de découvrir l’héritage culturel des Émirats Arabes Unis. Le petit village de Bidiya est, à cet égard, bien connu pour être l’un des plus anciens de la péninsule arabique. Sa mosquée, dont la construction remonterait au XVe siècle, est la plus ancienne des Émirats Arabes Unis. Cette dernière est maintenant ouverte aux non-musulmans, à condition évidemment de se couvrir adéquatement. Le site historique de Al Hayl est également digne de mention. Niché dans les collines derrière la ville moderne de Fujaïrah, il héberge un palais royal qui aurait été construit en 1830. Il est possible de faire une visite guidée des lieux afin de découvrir les vieilles habitations, les plantations de palmiers et les pétroglyphes. Le site et le cadre naturel qui l’entoure forment un ensemble d’une beauté remarquable. Il est aussi possible de visiter plusieurs forts à Fujaïrah, tels que le fort de Bithna, qui domine une plantation de palmiers dattiers, et celui de Fujaïrah, construit au XVIe siècle et qui domine la vieille ville.

Fujairah_14Fujairah_15

3. Ras al Khaimah

Calme et paisible, Ras al Khaimah sait aussi charmer ses visiteurs. Bien sûr, l’émirat possède lui aussi de magnifiques plages et des hôtels de luxe pour un séjour de détente. C’est aussi très agréable de se promener le long de la mangrove, à différentes heures du jour, pour admirer la ville et la nature qui se côtoient.

RAK_1RAK_2RAK_18RAK_16RAK_17

Mais Ras al Khaimah se distingue surtout des autres émirats en raison de ses paysages montagneux. On y trouve le wadi Bih, de 1000 mètres d’altitude, qui est surnommé « le Grand Canyon des Émirats ». Il est possible de le découvrir de nombreuses façons, en randonnée pédestre ou en excursion « off road », que ce soit en 4X4 ou en VTT. En chemin, la nature nous offre des paysages aussi beaux qu’incongrus. Des chèvres déambulent tranquillement et cherchent à grimper aux palmiers, des arbustes trouvent la force de se faufiler entre les cailloux, de vieux villages s’accrochent aux rochers… Même lorsque l’eau déserte le wadi, le lieu demeure complètement magique… Située à la frontière entre les Émirats Arabes Unis et le Sultanat d’Oman, les montagnes de Jebel Jais forment, quant à elles, le plus haut sommet des Émirats Arabes Unis et culminent à plus de 1900 mètres d’altitude. En route, plusieurs arrêts sont aménagés et offrent des points de vue à souper le souffle sur les environs.

RAK_3RAK_4RAK_5

Ras al Khaimah est également l’émirat à privilégier pour prendre contact avec d’anciennes traditions, telles que les courses de dromadaires, la fauconnerie et la pêche aux perles. Lors de nos excursions, nous avons particulièrement apprécié en apprendre davantage sur le patrimoine perlier de l’émirat. À cet égard, le RAK Pearls Museum est un incontournable pour découvrir cette tradition de façon ludique. Mais notre activité préférée fut notre visite d’une ferme de perles. À bord d’un bateau, nous avons rejoint une plate-forme sur la mer, où nous avons été invités à prendre le thé sur des coussins colorés. Puis, ce fut l’heure de pêcher quelques huîtres dans la mer, pour ensuite en choisir une afin de prélever la perle qui s’y trouvait. Une expérience magique!

RAK_6RAK_7RAK_8RAK_9RAK_10RAK_11

Un autre lieu historique incontournable est le fort de Dayah. Construit au XVIe siècle et détruit en 1819 lors d’une bataille avec les forces britanniques, il fut restauré dans les années 1990. Situé en plein cœur d’un désert de roches, il surplombe les environs. Sa position stratégique, au sommet d’une colline face au Golfe, fait en sorte que cette tour de défense militaire a joué un rôle important dans l’histoire de Ras al Khaimah. Sa visite se mérite, car pour l’atteindre, il faut emprunter un petit sentier qui serpente une colline assez abrupte. Mais la randonnée en vaut la peine, car une fois au sommet, les paysages sont d’une grande beauté.

RAK_13RAK_15

Voilà donc un petit aperçu des activités à faire aux Émirats Arabes Unis, à l’extérieur de Dubaï. J’aurais aussi pu vous parler des musées de Sharjah et d’Ajman ou encore des colonies d’oiseaux et des mangroves d’Umm Al Quwain… Mais le but de ce billet était surtout de mettre en relief que les Émirats Arabes Unis ne se résument pas à Dubaï. J’espère donc vous avoir convaincus!

 

2 comments on “Dans l’ombre de Dubaï, trois émirats à découvrir

  1. Maman-Tout-Terrain

    Waw! Quels paysages magnifiques et que d’activites! C’est une region que nous ne connaissons pas du tout mais que je n’imaginais pas aussi riche! Ton billet donne carrement envie d’aller y faire un (grand) tour! Et puis, il n’y a pas de secret: c’est hors des sentiers battus que vous avez fait les plus belles decouvertes… evidemment 😉

    Aimé par 1 personne

    • Eve Pouliot

      Je suis ravie que mon billet te donne envie de découvrir ce coin du monde qui le mérite amplement! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :