Abu Dhabi Émirats Arabes Unis Moyen-Orient

Un safari sur Sir Bani Yas Island, dans l’émirat D’Abu Dhabi

Située à 240 kilomètres à l’ouest d’Abu Dhabi, Sir Bani Yas Island fut la première des huit îles du désert d’Al Gharbia à être ouverte au public. Nous l’avons visitée en 2010, avec notre fils aîné qui était alors âgé de trois ans. Afin d’atteindre ce sanctuaire sauvage, classé réserve naturelle depuis 1971, une courte traversée (20 minutes environ) en bateau s’impose… À moins de privilégier l’hydravion ou le jet, à des tarifs évidemment beaucoup plus élevés!

Notre arrivée sur Sir Bani Yas Island, Abu Dhabi
Notre arrivée sur Sir Bani Yas Island, Abu Dhabi

Un établissement de prestige, situé sur une île désertique

Une fois sur l’île, nous avons été conduits à notre hôtel, le Desert Island Resort & Spa. Il s’agissait, à l’époque, du seul complexe hôtelier situé sur l’île et qui permettait de la visiter. Au large des côtes du Golfe, nous avons été surpris par son emplacement, au milieu d’un paysage verdoyant. Nous y avons été accueillis par des flamands roses, au grand bonheur de notre fils. En plus du luxe habituel que l’on retrouve dans un cinq étoiles, nous avons particulièrement apprécié l’accueil chaleureux et personnalisé des employés de l’établissement. Il est d’ailleurs préférable d’arriver tôt sur les lieux pour bénéficier d’un vaste choix d’activités sur l’île, les places étant parfois limitées.

Desert Island Resort & Spa, Sir Bani Yas Island - 2010Après un petit cocktail d’accueil, nous avons découvert notre chambre, aussi somptueuse que confortable, dotée d’une terrasse nous permettant de bénéficier d’une vue incroyable sur l’océan. Nous sommes rapidement sortis pour profiter de la piscine infinie (infinity pool), surplombant la mer turquoise. Le rêve! Plusieurs restaurants sont à la disposition des visiteurs. Pour le petit-déjeuner, le restaurant Le Palm offre un buffet très complet, à savourer avec les oiseaux colorés qui sont nombreux à fréquenter l’île. En soirée, nous avons préféré manger un plateau de fruits de mer au Samak, bénéficiant ainsi d’une sélection savoureuse de homards, calamars, gambas, moules, pétoncles et poissons. Situé au bord de la piscine, à quelques mètres des flots bleus de la mer, ce restaurant offre un cadre magique pour passer une soirée à admirer les étoiles, tout en dégustant un copieux repas. À la tombée de la nuit, des torches et des lanternes créent une atmosphère romantique inégalée.

PicPlayPostPhoto-piscine-sirbaniyasisland

Une réserve naturelle, habitée par des espèces menacées

À l’origine, l’île était la retraite privée du Sheikh Zayed, le premier président des Émirats Arabes Unis. Après avoir interdit la chasse sur l’île, il l’a transformée en réserve naturelle, ce qui a permis de sauver de nombreuses espèces indigènes de l’extinction. De nouvelles espèces y ont également été introduites, créant ainsi un écosystème artificiel. Aujourd’hui, l’Arabian Wildlife Park, qui couvre une bonne partie de l’île, abrite plus de 10 000 animaux en liberté. C’est à bord d’un Landcruiser que nous sommes allés à leur rencontre, accompagnés de notre guide, Zineb.

Safari sur Sir Bani Yas Island, Abu Dhabi - 2010Après quelques kilomètres, nous avons dû nous arrêter, car une autruche bloquait le passage. Sur l’île, les animaux sont en liberté, maîtres de l’espace. Nous avons ainsi croisé des girafes (dont une qui était enceinte), des gazelles, des mouflons à manchettes (parfois appelés mouflons de Barbarie), des grues royales, des paons, de même que plusieurs espèces d’oryx (dont l’oryx d’Arabie, l’un des animaux les plus menacés au monde). Nous avons eu la chance de bénéficier d’une visite guidée en français, où nous avons appris beaucoup de choses sur les animaux qui peuplent l’île. Par exemple, saviez-vous que les grues royales passent toute leur vie avec le même partenaire? Ces oiseaux ne se quittent jamais et ne peuvent survivre à la mort de leur partenaire.

Safari sur Sir Bani Yas Island, Abu Dhabi - 2010Le safari nous a également permis d’admirer les collines vertes de Sir Bani Yas Island, autour desquelles des millions d’arbres ont été plantés. Pour des expatriés qui vivent dans le désert (ce qui était notre cas à l’époque!), c’est toujours un plaisir de retrouver des espaces naturels de verdure qui se font plus rares aux Émirats Arabes Unis. L’hôtel où nous avons séjourné a d’ailleurs été certifié Green Globe en 2012, afin de reconnaître son engagement dans le tourisme durable.

Les paysages verdoyants de Sir Bani Yas Island, Abu Dhabi - 2010Outre le safari, qui demeure l’activité incontournable de l’île, d’autres activités sont offertes aux visiteurs afin de la découvrir, notamment le kayak et le tir à l’arc. Pour notre part, nous avons choisi de partir à la conquête de l’île à vélo, au bord de la mer et de la mangrove. Cette balade nous a permis de croiser plusieurs animaux en liberté, tout en nous imprégnant de la beauté naturelle des lieux. Étant donné que nous avons visité l’île en mai (période où il est possible d’obtenir des tarifs réduits en raison de la chaleur importante – les températures frôlent alors les 40 degrés Celcius), nous avons organisé nos journées de façon à profiter de la piscine lorsque le soleil était à son zénith. Nos randonnées sur l’île ont donc eu lieu en matinée ou en fin de journée.

Découverte de Sir Bani Yas Island à vélo, Abu Dhabi - 2010Depuis notre séjour sur l’île, deux nouveaux hôtels s’y sont installés afin d’accueillir les touristes (Anantara Al Yamm Villa Resort et le Anantara Al Sahel Villa Resort), qui peuvent désormais profiter d’un centre équestre et aller à la rencontre des hyènes et des guépards lors des safaris. Pas le choix, nous devrons y retourner! D’autant plus que nous n’avons pas encore eu l’occasion de faire du kayak dans la mangrove ni de découvrir le site archéologique de l’île.

 

4 comments on “Un safari sur Sir Bani Yas Island, dans l’émirat D’Abu Dhabi

  1. Ping : Récit d’une douce folie : notre nuit de luxe au Palais des Émirats |

  2. Ping : Cinq lieux magiques pour passer une nuit inoubliable à Abu Dhabi |

  3. Ping : 17 ans de mariage : les coups de cœur et les galères de nos voyages |

  4. Ping : Dans l’ombre de Dubaï, trois émirats à découvrir – Nos Racines sur 4 Continents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :