Portland, Maine : 5 activités pour les enfants

portland

Nous revenons tout juste d’un voyage à Portland, dans le Maine, la destination que nous avons choisie cette année pour passer le congé de l’Action de grâce en famille. Malgré la longue route à parcourir pour nous rendre à destination, les enfants ont adoré leur séjour. Voici le « top 5 » de leurs activités préférées dans cette ville et à proximité de celle-ci.

1- Le musée des enfants de Portland

Bien que notre séjour à Portland ait eu lieu au mois d’octobre, le soleil était au rendez-vous presque tous les jours. Nous avons toutefois eu une journée de pluie intense où nous avons dû nous résigner à faire des activités intérieures. Avec du recul, je réalise que ce fut plutôt une bonne chose, car nous avons ainsi eu l’opportunité de découvrir le musée des enfants de Portland. Ce fut un véritable coup de cœur pour nos trois enfants qui sont unanimes pour dire qu’il s’agit de l’activité la plus cool du voyage. Pourtant, après notre séjour à Ottawa et la visite du musée canadien des enfants, les attentes de mes garçons étaient très élevées!

Organisé sur trois principaux niveaux, le musée des enfants de Portland offre différentes activités susceptibles de plaire aux petits comme aux plus grands. En entrant, une salle colorée (Have a Ball!) propose aux petits de jouer avec des balles, de les faire rouler sur différents supports, de les lancer ou de les propulser dans des tuyaux menant au plafond. Ma fille de deux ans aurait pu y passer la journée! Quelques mètres plus loin, un petit escalier mène au premier étage du musée. On y est accueilli par une maison dans les arbres, dans laquelle les enfants peuvent grimper. Au centre de la grande pièce, un espace de jeux est réservé pour les bébés de deux ans et moins (Toddler Park). Les plus vieux peuvent, quant à eux, s’amuser dans le petit parc intérieur (The Playscape), ainsi que dans les différents espaces thématiques qui invitent aux jeux de rôles : pompier, pêcheur, épicier, fermier ou mécanicien. Ce fut l’étage préféré de mon fils de quatre ans! Au sous-sol, le théâtre permet aux enfants de se déguiser et de se mettre en scène avec de la musique et des éclairages. Au deuxième étage, on retrouve finalement plusieurs aires de jeux : une navette spatiale, une salle pour les petits artistes, un immense globe-terrestre entouré de livres, ainsi que des jeux de construction. La forêt est également à l’honneur dans deux grands espaces : Ranger Station et Discovery Woods. La première pièce permet d’observer des tortues et des grenouilles, alors que la deuxième initie les enfants à plusieurs activités de plein air comme l’escalade, le camping et la pêche. Ce fut l’espace préféré par mon aîné (10 ans) qui a particulièrement aimé construire sa propre tente et une cabane en bois.

Adresse : 4015, SW Canyon Road, Portland.

Prix : 10,75$ pour les non-membres âgés entre 1 et 54 ans.

Pour en savoir plus : http://www.portlandcm.org/

2. Le Maine Wildlife Park

Situé dans la ville de Gray, à moins de 30 minutes de Portland, le Maine Wildlife Park est un lieu très agréable à visiter avec des enfants. Plusieurs sentiers permettent d’observer les animaux de la région dans un cadre naturel et adapté aux jeunes de différents âges. Avec des enfants en bas âge, on peut facilement les emprunter avec une poussette. Le parc met d’ailleurs des charriots et des chaises roulantes à la disposition des visiteurs. Avant de se lancer dans la découverte des sentiers, mieux vaut faire le plein de 25¢ à l’accueil, car des distributeurs sont disponibles à plusieurs endroits afin d’acheter de la nourriture à donner aux animaux.

Nous avons, pour notre part, débuté notre visite par le Deer Trail, qui nous a permis d’admirer différents animaux, tels que des chevreuils, des ratons laveurs, des marmottes et des castors. Nous avons ensuite suivi le Tree Trail qui nous a menés vers les enclos des orignaux, des coyotes, des ours, des renards et des lynx. Dans le secteur des oiseaux, nous avons pu voir des aigles, des hiboux, des oies, des paons, ainsi que différents rapaces. Après un petit tour à l’étang des tortues, nous avons découvert le Wetland Trail ainsi qu’une piscine avec de nombreuses truites. L’endroit est vraiment idéal pour une promenade en pleine nature, avec des aménagements de fleurs et de plantes un peu partout.

Adresse : Route 26, Gray, Maine.

Prix : 5,50$ pour les enfants de 4 à 12 ans (gratuit pour les trois ans et moins), 7,50$ pour les visiteurs de 13 à 59 ans.

Pour en savoir plus : http://www.mainewildlifepark.com

3. La plage d’Old Orchard

À moins de 30 minutes de Portland, Old Orchard Beach évoque l’enfance dans toute son exubérance : ambiance tapageuse, chateaux de sable, jeux dans les vagues, odeurs de barbe à papa, de crème solaire et de friture… Le tout avec les manèges du Palace Playland qui s’étalent au pied de son Pier. Hors saison, la plage perd en animation, mais gagne en charme à mes yeux. Elle n’est plus prise en otage par les touristes; au contraire, l’endroit est calme et on y croise seulement quelques résidants qui y font leur jogging ou viennent y promener leur chien. On peut s’étaler de tout son long, s’y recueillir et occuper l’espace librement.

Avant de rentrer au Québec, je tenais à y faire un saut avec les enfants, pour me remémorer mes propres souvenirs d’enfance. Ils ont adoré courir dans le sable et y faire des dessins aussitôt effacés par les vagues. Pendant que mes garçons cherchaient des trésors dans l’herbe et organisaient des concours de saut en longueur dans le sable, ma fille hésitait à mettre ses pieds au sol, ne voulant pas abîmer ses belles chaussures (Non pas « saussures » sales maman!). Voyant ses frères s’amuser comme des fous, elle a finalement décidé de les rejoindre. Il n’y a rien de tel que l’air frais et revigorant de la mer pour susciter un doux et heureux mélange d’énergie et de calme. Je dois toutefois avouer que les enfants souhaitent y retourner en été pour profiter des manèges et se baigner!

Adresse : Old Orchard Street, Old Orchard Beach

Pour en savoir plus sur Old Orchard Beach : http://www.oobmaine.com

Pour en savoir plus sur Palace Playland : http://www.palaceplayland.com

4. Le phare de Portland Head

Quand j’ai proposé aux enfants d’aller visiter le phare de Portland Head, les garçons m’ont répondu à l’unisson : « Pas encore un phare! Nous en avons déjà vu plein… ». Devant ce débordement d’enthousiasme, j’ai hésité un peu à faire cette visite… Mais j’avais trop envie d’y aller et, surtout, je me rappelais que mes deux coquins avaient eu beaucoup de plaisir en découvrant les phares de la Gaspésie et de Cape Cod lors de précédents voyages. J’ai donc insisté pour que nous y passions un petit moment en début de journée.

Situé le long des rives du parc Fort Williams, Portland Head Light nous a immédiatement séduits. Dans un cadre absolument magnifique, entre océan et grands espaces verts, nous y avons fait une agréable balade au bord de l’eau. Après avoir longé la mer en empruntant la Cliff Walk, profitant ainsi des couleurs automnales qui habillaient les arbres, nous avons joué à escalader les rochers sur la plage. Malheureusement, nous sommes arrivés trop tôt pour visiter le musée du phare, mais nous avons beaucoup apprécié le fait de découvrir les lieux dans le calme, alors que nous y étions pratiquement seuls. Tout près du phare, nous avons également eu l’occasion de visiter les ruines de Battery Blair, des bunkers de béton construits en 1903 pour défendre le port de Portland. Finalement, les enfants ont adoré cette visite et ne voulaient plus quitter les lieux…!

Adresse : 1000 Shore Road, Cape Elizabeth

Pour en savoir plus sur le phare de Portland Head : https://portlandheadlight.com/

5. Le magasin de sucreries Len Libby Candies

Nous ne pouvions passer par Portland sans faire un arrêt afin de nous sucrer le bec chez Len Libby Candies. Réputé dans la région depuis de nombreuses années, l’endroit est aussi connu pour héberger un orignal de taille réelle entièrement fait de chocolat. Depuis 1997, cette sculpture composée de 1700 lbs de chocolat au lait attire et impressionne de nombreux visiteurs. Ce fut aussi, pour nous, l’occasion de faire le plein de petites douceurs, car le magasin propose de nombreuses confiseries cuisinées à l’aide d’ingrédients locaux et évoquant la vie dans la région du Maine. On y retrouve, par exemple, du thé aux bleuets, des jujubes en forme de homard, des orignaux et des ours en chocolat ainsi que du sirop d’érable du Maine. Inutile de préciser que les enfants ont adoré cette pause gourmande!
lenny_portland

Adresse : 419 US Route One, Scarborough

Pour en savoir plus sur Len Libby Candies : http://lenlibby.com/

Nous avons adoré notre séjour familial à Portland et nous avons bien l’intention de revenir dans la région du Maine prochainement! Et vous, quelles sont vos activités préférées à proximité de Portland?

Chicago en 4 jours… avec bébé!

4 jours à chicago

Ce voyage à Chicago n’était pas prévu dans ma Wish List pour 2016, mais ce fut une belle surprise d’avoir l’occasion de découvrir la « Windy City » en mai dernier. Mon mari devait s’y rendre dans le cadre de son travail et j’ai décidé de l’accompagner avec notre petite dernière, âgée de 19 mois. J’ai beaucoup aimé mon séjour à Chicago, une ville dans laquelle je me suis immédiatement sentie confortable. Alors que je n’aime pas particulièrement les grandes villes (du moins, pour m’y installer à long terme), c’est un lieu où j’ai eu le sentiment que je pourrais vivre avec ma petite famille. J’ai déjà écrit quelques billets pour vous parler de différents aspects de ce séjour, sans toutefois vous révéler en détails notre itinéraire et nos coups de cœur. C’est ce que je vous propose dans cet article, qui fait une synthèse de nos quatre journées à Chicago. Si certains sont d’avis que le slow travel s’impose en tout temps avec un bébé, vous verrez que nous avons dérogé à cette règle lors de ce séjour en multipliant les découvertes en seulement quatre jours [On vous rassure tout de suite, on aime aussi le slow travel, mais cette façon de voyager n’est pas toujours compatible avec nos emplois du temps!].

Jour 1 – Arrivée et premières découvertes

Après deux heures de route pour rejoindre la ville de Québec, nous avons pris un vol intérieur en direction de Montréal, pour nous envoler ensuite vers Chicago. Contrairement à notre voyage précédant à Nashville, notre arrivée à Chicago s’est faite dans le calme et la sérénité (lire : sans gros vomi dans le taxi!). Notre fille a passé les deux vols à dormir, après avoir arpenté les aéroports de Québec et de Montréal dans tous les sens. Elle était donc dangereusement en forme à notre arrivée, en fin d’après-midi!

IMG_9934

Nous avons pris un taxi afin de rejoindre notre hôtel, le Hyatt Regency Chicago, situé dans le centre de la ville. Son emplacement nous a permis de découvrir plusieurs lieux touristiques de Chicago à pied. Nous avons rapidement décidé d’aller explorer la ville, en faisant quelques emplettes sur Magnificent Mile. Je ne m’attendais pas à y découvrir des tulipes à perte de vue. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet afin de vous partager les avantages de découvrir Chicago au printemps!

En direct de #chicago : les #tulipes fleurissent partout le long de Magnificent Mile #magnificentmile #illinois #usa #visitchicago #citytrip #visitusa

A post shared by nosracines sur 4 continents (@nosracinesur4continents) on

Après quelques emplettes sur Magnificent Mile, nous avons fait une balade le long de la Chicago River. Ce fut l’occasion de nous familiariser avec l’architecture de la ville en traversant le Michigan Avenue Bridge, l’un des cinquante ponts mobiles permettant de circuler facilement de part et d’autre de la rivière. Nous avons pu y admirer le Wrigley Building, reconnu comme étant le plus beau bâtiment de Chicago. Nous avons aussi flâné au bord de la rivière en empruntant la River Walk.

C’est chez Gino’s East que nous avons terminé cette journée, afin de goûter la deep-dish pizza, un plat typique de Chicago. Il s’agit d’une pizza de six centimètres d’épaisseur, parfaite pour les gros appétits! Nous avons préféré ce restaurant à d’autres, car les enfants peuvent écrire sur les murs, les tables et les chaises. Un concept bien sympathique dont nous avons déjà parlé dans notre article sur les expériences culinaires à vivre avec des enfants à Chicago. En rentrant à l’hôtel, nous avons découvert une nouvelle version de la ville avec ses immeubles illuminés.

Jour 2 – Shopping, Navy Pier et Millenium Park

Levées tôt, nous sommes parties, ma fille et moi, en direction de Magnificent Mile afin de découvrir les boutiques un peu girly aperçues la veille et qui n’intéressaient pas mon amoureux (ça tombe bien, il était débordé de boulot!). Malheureusement, je n’avais pas vérifié l’heure d’ouverture des magasins et nous nous sommes retrouvées devant la boutique American Girl une heure trop tôt, soit à 9h00. Nous avons flâné dans les environs afin d’admirer la Water Tower. Juste en face, nous avons découvert la boutique Hershey’s, parfaite pour une petite pause sucrée. J’ai ensuite trouvé un petit parc par hasard, près du lac Michigan, au grand bonheur de ma fille qui en a profité pour se dégourdir les jambes.

À 10h00, nous étions devant la célèbre boutique de poupées, prêtes pour l’émerveillement. Et nous n’avons pas été déçues! Il y avait des poupées partout, avec accessoires et vêtements assortis à différents thèmes. Au deuxième étage, nous avons même trouvé un salon de thé pour manger avec sa poupée, un salon de coiffure et de manucure pour poupées et plein d’autres petites kiosques plus délirants les uns que les autres. C’était magique, mais aussi un peu déroutant… Nous avons poursuivi notre tournée des boutiques en faisant un saut au Lego Store et au Disney Store.

Afin de profiter du beau temps, nous avons flâné au Navy Pier, un centre culturel et récréatif situé au bord du lac Michigan. Une jolie promenade extérieure nous a permis de profiter d’une belle vue sur la ville dans une ambiance festive.

Une fois à l’intérieur, nous avons visité les Crystal Gardens, une sorte de jardin botanique intérieur dans lequel nous avons pu admirer des plantes tropicales et des arbres exotiques. Tout près, nous avons découvert le Children’s Museum, qui propose différentes activités pour les enfants. Ma fille a particulièrement apprécié la salle de jeux pour les petits, ainsi que le Treehouse Trails où elle a joué un bon moment.

Après cette matinée occupée, nous sommes retournées à l’hôtel pour que ma fille puisse faire la sieste pendant que je travaillais. Nous sommes ensuite reparties en direction du Millenium Park. Nous avons, bien sûr, admiré la célèbre sculpture Cloud Gate, une oeuvre en forme de jelly bean en acier inoxydable sur laquelle se reflètent les gratte-ciel de la ville. Moins connues, d’autres oeuvres du parc sont aussi très intéressantes et méritent de s’y attarder. C’est le cas de la Crown Fountain et ses tours de verre qui projettent les images de différents visages, dont la bouche laisse jaillir de l’eau. Plutôt original! Les jeunes s’y trempent les pieds pour se rafraîchir pendant que les adultes sont médusés par le spectacle plutôt inusité. Nous avons également apprécié les rubans d’acier du Jay Pritzker Pavillon. Tout près, une passerelle (le Nichols Bridgeway) permet de relier le parc à l’aile moderne de l’Art Institute tout en offrant une vue intéressante sur les tours de Chicago.

Mais nos plus belles photos du parc ont été prises lors des courses matinales de mon mari, alors que le site était désert. Je vous laisse juger par vous-mêmes!

Nous avons terminé cette journée en famille, en mangeant dans un petit resto en face de la Trump Tower. Nous avons profité du beau temps pour manger à l’extérieur, au cœur de l’effervescence de la ville.

Jour 3 – Art public, Grant Park et croisière sur la Chicago River

Levées tôt, ma fille et moi avons décidé d’explorer The Loop, le quartier des affaires de Chicago. Ce quartier doit son nom à la voie aérienne du métro, qui inscrit une boucle autour de ses principaux édifices. Dans ce secteur de la ville, nous avons surtout apprécié nous balader parmi les oeuvres d’art public. Au centre du Federal Center, nous avons découvert la sculpture d’Alexander Calder, Flamingo, qui passe difficilement inaperçue avec ses courbes d’un rouge éclatant. Au Richard J. Daley Center, c’est la structure d’acier Untitled Picasso qui a surtout retenu notre attention. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que se présente l’occasion d’interagir avec de telles oeuvres!

Nous avons poursuivi notre journée au Grant Park, un vaste espace vert qui longe le lac Michigan à la hauteur du centre-ville. Ce parc est reconnu pour ses jardins ornés de fontaines, de sculptures et de monuments. Malheureusement, lors de notre séjour, la célèbre Buckingham Fountain était en rénovation et nous n’avons pas été en mesure de l’admirer. Nous avons malgré tout fait de belles découvertes dans ce parc. Tout d’abord, on peut difficilement manquer l’édifice du Art Institute of Chicago. Menant à l’entrée principale, deux lions de bronze encadrent ses escaliers. À l’intérieur, on y découvre notamment des oeuvres impressionnistes et postimpressionnistes réalisées par Renoir, Monet, Manet, Cézanne, Gauguin, Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Nous avons aussi bien apprécié les nombreuses sculptures du parc, entourées de fleurs et d’arbres bien entretenus, dont celle représentant le président Lincoln (The Seated Lincoln).

Après une petite sieste à l’hôtel, nous avons tenté l’expérience d’une croisière en bateau sur la Chicago River afin de découvrir l’histoire architecturale de la ville. Cette croisière nous a permis d’en apprendre davantage sur les bâtiments emblématiques de la ville. Certains se situent directement sur les rives de la rivière et ne passent pas inaperçus, tels que le Trump International Hotel and Tower et le Wrigley Building. D’autres, moins extravagants, se découvrent tranquillement en voguant sur l’eau.

IMG_0267

Après cette croisière par temps gris et venteux, nous avons fait un arrêt chez Ghirardelli Chocolat Shop, afin de nous régaler de café (pour moi), de chocolat (pour ma fille) et de sorbet aux framboises (à partager). Nous avons fait une dernière halte au Dylan’s Candy Bar pour acheter quelques bonbons dans un décor à la fois coloré et féérique, avant de rentrer tranquillement à l’hôtel.

Jour 4 – Lakefront Trail, aquarium et Willis Tower

Pour cette dernière journée, j’avais initialement prévu une matinée à la plage avec ma fille. Nous avons fait une promenade sur Lakefront Trail, qui serpente le long du lac Michigan. Toutefois, le vent soufflait si fort que nous avons décidé de laisser tomber l’idée de la plage pour nous diriger vers l’aquarium.

IMG_0321

Ma fille a bien aimé notre visite du John G. Shedd Aquarium, une attraction familiale très populaire à Chicago. Après avoir admiré de nombreux animaux marins et le Caribbean Reef Exhibit où nagent des requins et des poissons tropicaux, nous avons assisté à un spectacle à l’Oceanarium. Ma fille était très impressionnée par les prouesses des dauphins, des bélugas et des otaries. Pour ma part, j’ai surtout apprécié me balader à l’extérieur, à la sortie du bâtiment, afin de profiter d’une vue différente sur la ville de Chicago.

 

Après un petit repos à l’hôtel et un repas dans la jungle du Rainforest Cafe (un classique dans notre famille!), j’ai entraîné ma fille au sommet de la Willis Tower. Du haut du 103e étage de ce gratte-ciel (qui en compte 110), nous avons accédé à un observatoire où nous avons pu admirer le paysage qui s’offrait à nous… Même sous nos pieds en nous avançant dans les boîtes de verre (The Ledge at Skydeck) qui permettent une vue de tous les côtés!

 

Pendant que mon mari assistait à un match des Cubs avec des clients au Wrigley Field, j’ai profité de cette soirée en solo avec ma fille pour déambuler tranquillement dans la ville, en grignotant du maïs soufflé à saveur de caramel et noix de pécan acheté au Garrett Popcorn Shops. Rien de mieux pour terminer ce séjour en beauté!

J’ai adoré ce séjour dans la ville de Chicago, mais j’aurais bien aimé y rester plus longtemps pour la découvrir davantage. Voici quelques activités que je garde bien en tête sur la to-do list de mon prochain séjour dans cette ville : une excursion à vélo sur le Lakefront Trail, une virée dans un bar de blues, une balade au Lincoln Park Zoo, la visite de différents musées (dont celui des sciences et de l’industrie), une promenade du côté du Museum Campus, ainsi que l’observatoire du John Hancock Center.

Et vous, quelles sont vos activités préférées à Chicago?

 

6 vues magnifiques sur Chicago

CHICAGO(1)

Victime d’un grand incendie en 1871, Chicago s’est reconstruite pour rapidement se distinguer des autres villes américaines en raison de son architecture moderne. Un mouvement d’architecture et d’urbanisme, l’École de Chicago, est alors né et a entraîné la construction de nombreux bâtiments à l’aide de matériaux modernes, tels que l’acier et le verre armé. De nos jours, Chicago continue d’exercer un leadership dans le domaine de l’architecture et offre plusieurs possibilités afin de profiter de vues exceptionnelles sur les gratte-ciel qui en font sa renommée. On vous propose aujourd’hui un court billet afin de vous faire découvrir six lieux qui permettent un point de vue magnifique sur Chicago.

1- En croisière sur la Chicago River

Une croisière en bateau sur la Chicago River est définitivement une activité à expérimenter afin de découvrir l’histoire architecturale de la ville. Plusieurs tours guidés proposent des croisières thématiques. Nous avons, quant à nous, choisi de vivre cette aventure avec la compagnie Wendella, en optant pour la Chicago’s Original Architecture Tour (35,50$ par adulte, 75 minutes). Cette croisière nous a permis d’en apprendre davantage sur les bâtiments emblématiques de la ville. Certains se situent directement sur les rives de la rivière et ne passent pas inaperçus, tels que le Trump International Hotel and Tower et le Wrigley Building. D’autres, moins extravagants, se découvrent tranquillement en voguant sur l’eau. C’est aussi l’occasion d’admirer les nombreux ponts qui enjambent la Chicago River.

IMG_0266IMG_0278

2- Du haut de l’observatoire de la Willis Tower

Anciennement connu sous le nom de Sears Tower, ce gratte-ciel de 110 étages fut construit entre 1968 et 1974. Culminant à 442 mètres, cette tour était la plus haute d’Amérique jusqu’à l’inauguration du One World Trade Center de New York, en 2014. Pour 22$ (tarif pour les visiteurs de 12 ans et plus), vous pourrez accéder au 103e étage, où un observatoire (le Skydeck) est aménagé et permet d’admirer le paysage de quatre différents États. C’est aussi l’occasion d’immortaliser en photos votre passage dans les boîtes de verre (The Ledge at Skydeck) qui s’avancent hors de la structure pour offrir une vue de tous les côtés… Et même sous vos pieds! Candidats au vertige s’abstenir!IMG_0379IMG_0391

3. En balade au Navy Pier et sur le Lakefront Trail

Centre culturel et récréatif, le Navy Pier est une adresse à ne pas manquer avec des enfants. Outre ses multiples attractions, l’endroit permet une belle vue sur la ville de Chicago et ses magnifiques tours. À proximité, le Lakefront Trail prend, quant à lui, la forme d’une piste cyclable qui longe le lac Michigan en offrant de beaux points de vue sur la « Ville des Vents ». C’est l’endroit parfait pour admirer les jolies plages qui bordent le lac et qui donnent un air de vacances à la mer… en pleine ville! 13262330_10154167544729253_832083512_o13262505_10154167544749253_1050567312_o

4. Du parvis du John G. Shedd Aquarium

Lors de notre séjour à Chicago, nous avons, comme beaucoup de familles, visité le Shedd Aquarium. Après avoir admiré les nombreux poissons et assisté à un spectacle mettant en vedettes des dauphins, des bélugas et des otaries, nous avons fait une balade fort agréable à l’extérieur des bâtiments. Il faut dire que le Shedd Aquarium jouit d’un site magnifique, aux abords du lac Michigan. On peut y admirer la silhouette des gratte-ciel de la ville, de même que les voiliers qui voguent tranquillement sur l’eau turquoise, tout en profitant de l’odeur agréable des arbres en fleurs.IMG_0358IMG_0363

5. Depuis le Nichols Bridge du Millenium Park

Le Nichols Bridge est une passerelle reliant le Millenium Park à l’Art Institute of Chicago. Dessiné par Renzo Piano, ce pont permet de profiter de magnifiques vues sur le Jay Prizker Pavilion, un amphithéâtre à ciel ouvert, tout en jetant un regard différent sur les immeubles des environs. Nous l’avons découvert par hasard, alors que nous flânions dans le parc, à la rencontre de l’Art public. Nous avons franchi ce pont piétonnier, qui enjambe Colombus Drive, pour finalement nous retrouver devant l’aile moderne du musée. Une belle découverte!

IMG_0155IMG_0158

 6. Du Michigan Avenue Bridge

Érigé entre 1918 et 1920, le Michigan Avenue Bridge est l’un des cinquante ponts mobiles permettant de circuler facilement de part et d’autre de la Chicago River. Il n’y a pas de meilleur angle afin d’admirer le Wrigley Building, reconnu comme étant le plus beau bâtiment de Chicago. En soirée, c’est l’endroit idéal pour regarder les immeubles qui s’illuminent. On peut aussi marcher au bord de la rivière en empruntant la River Walk.

IMG_9978IMG_9965

Ce sont les six principales vues sur Chicago que nous retenons de notre séjour, mais nous aurions aimé profiter d’un plus long séjour afin d’en découvrir davantage. Et vous, quelle est votre site préféré pour admirer les gratte-ciel de Chicago?

Manger à Chicago avec des enfants : 5 expériences inoubliables

Manger à Chicago(2)

Je préfère le dire d’emblée : non, il ne sera pas question de hot-dog dans ce billet! Je ne suis pas une grande fan de ce plat, pourtant bien typique des États-Unis et dont les jeunes sont généralement très friands. Quand je vais au restaurant avec mes trois enfants, j’aime choisir un lieu où je peux me régaler moi aussi, sans pour autant verser dans la haute gastronomie (du moins, ce ne fut pas le cas à Chicago!). En voyage, c’est toujours un plaisir pour nous de découvrir de nouveaux mets en famille dans des endroits qui suscitent l’intérêt des petits et des grands. Chicago ne fut pas une exception à cet égard. Nous y avons goûté des classiques de la cuisine locale, bien sûr, en alternant « street food » et restaurants plus traditionnels. Mais au-delà de la nourriture en elle-même, certains lieux ont particulièrement attiré notre attention. On vous présente ici nos cinq expériences culinaires préférées à Chicago… avec des enfants!

IMG_0391
Où manger avec des enfants dans la grande ville de Chicago?

 

 1- Goûter la deep-dish pizza du restaurant Gino’s East

Plat typique de Chicago, la deep-dish pizza serait née en 1943 des mains d’un certain Ike Sewell, cofondateur de la Pizzeria Uno. Pour notre part, c’est plutôt chez Gino’s East que nous avons décidé de goûter cette spécialité. Nous avons fait ce choix en raison de son intérêt pour les enfants, qui peuvent écrire partout avec des crayons remis par le personnel. Le concept nous plaisait bien. Arrivés sur place, nous avons toutefois été un peu surpris. Nous y sommes allés en soirée et nous avons eu l’étrange impression d’entrer dans une taverne. L’endroit était sombre et ne dégageait pas l’atmosphère à laquelle nous nous attendions. Une fois attablés, nous avons rapidement été séduits par ce restaurant qui attire de nombreuses familles. Je ne conseille toutefois pas l’endroit aux gens pressés, car la deep-dish pizza implique une heure d’attente. Mais avec un pichet de bière et la possibilité d’écrire sur les murs, les tables et les chaises, l’attente passe drôlement vite! On peut ensuite se régaler de cette pizza de six centimètres d’épaisseur qui est parfaite pour les gros appétits. Bien que ce soit délicieux, le petit format peut facilement constituer un repas pour deux personnes. Cette réalité semble bien connue des locaux, car dès la sortie du restaurant avec notre « doggy bag », nous avons été sollicités par des gens dans la rue qui étaient bien intéressés par nos restes. Il faut dire que cette pizza est irrésistible!IMG_9958

2- Manger dans la jungle du Rainforest Café

Le Rainforest Café est, en quelque sorte, une tradition familiale. Lors de notre expatriation à Dubaï, c’est un endroit où nous adorions aller avec les enfants – j’en ai d’ailleurs déjà parlé sur le blogue dans un billet sur les activités familiales inusités à faire à Dubaï. Il s’agit d’une chaîne de restaurants qui est présente dans plusieurs pays, dont les États-Unis, le Canada, le Mexique, la France, le Royaume-Uni, les Émirats Arabes Unis et le Japon. À peine sortis de l’avion, alors que nous roulions dans la ville de Chicago en direction de l’hôtel, nous avons vu la célèbre enseigne sur Clark Street. Il n’en fallait pas plus pour nous inciter à découvrir l’endroit avec notre fille. Nous avons pu y manger tout près des gorilles, au grand bonheur de notre princesse qui s’amusait à les imiter. Il s’agit en effet d’un restaurant qui fait le bonheur des petits, car des tigres, des perroquets, des serpents et des éléphants s’animent le temps d’un repas. Ce sont évidemment des décors, mais ils sont très bien réalisés et nous donnent l’impression d’être dans une forêt vierge. À certains moments, des lumières et des bruits simulent un orage, alors que les cris des animaux deviennent de plus en plus bruyants. Les plats servis n’ont cependant rien d’exotique et pourront plaire aux enfants les plus capricieux qui y trouveront avec bonheur les traditionnels hamburgers, sandwichs, pizzas, salades et pâtes. La devise de l’endroit est « A wild place to shop and eat », car on y trouve aussi une petite boutique où acheter des souvenirs et dans laquelle on doit nécessairement passer pour entrer et sortir du restaurant (l’horreur pour un parent!). À quelques mètres, on retrouve également le Hard Rock Café et sa gigantesque guitare électrique extérieure.

photo 1

3- Prendre le thé avec sa poupée au American Girl Café

Notre surprise a été totale lors de notre visite de l’American Girl Place, situé au Water Tower Place. Cette immense boutique de poupées propose un chic café, où les fillettes et leurs nouvelles poupées (de même que leurs mamans… ça prend quand même quelqu’un pour payer la facture et l’activité ne semble pas très populaire chez les papas!) peuvent se retrouver pour le lunch, le thé ou pour célébrer un anniversaire. Vous n’avez pas de poupée? Pas de problème, le café vous en prête une le temps du repas, avec siège rehausseur coordonné au mobilier du restaurant! On peut aussi la faire coiffer, lui percer les oreilles ou encore lui offrir une manucure (je parle toujours de la poupée si toutefois vous vous posez la question!). Pour une visite plus rapide, il est aussi possible de manger des cupcakes au Lea’s Treat Shop, un petit comptoir qui offre des douceurs sucrées et qui est, lui aussi, situé dans le célèbre magasin de poupées. IMG_0065

4- Savourer une coupe glacée ou un chocolat chaud chez Ghirardelli Chocolate Shop

Pour les amoureux du chocolat, ne manquez pas de faire un tour chez Ghirardelli Chocolat Shop, situé sur Pearson Street. Installé à San Francisco depuis 1852, le célèbre chocolatier fait aussi fureur à Chicago. En entrant dans la boutique, nous avons été accueillis chaleureusement avec des échantillons de différents chocolats. Nous sommes ensuite montés au petit café à l’étage, qui offre une variété de coupes glacées que l’on peut déguster en profitant d’une vue magnifique sur la Chicago River, en accompagnant le tout d’un café ou d’un chocolat chaud. Pour notre part, nous avons choisi l’option légère (qui était déjà drôlement riche), la couple glacée Marina, qui consiste en deux boules de sorbet aux framboises, recouvertes de chocolat fondant. Un vrai délice!IMG_0289

5- Faire une pause pour se « sucrer le bec »

En déambulant dans les rues de Chicago, nous avons été interpellés par une petite boutique particulièrement attrayante : Dylan’s Candy Bar. Impossible de ne pas y entrer en regardant ses vitrines de couleurs vives, qui débordent de produits alléchants et inusités. À l’intérieur, on y trouve tous les bonbons possibles et imaginables, dans des formes, des tailles et des couleurs variées. Au deuxième étage, un petit comptoir permet également de personnaliser des étiquettes ou encore des petits contenants à offrir en cadeaux. Une façon originale de faire plaisir! La boutique comprend un petit café, qui offre des repas simples à déguster à l’intérieur ou sur la terrasse extérieure. Si vous ne vous sentez jamais rassasié, c’est le temps ou jamais d’essayer leur sundae I BET YOU CAN’T, composé de 10 boules de crème glacée et de 10 garnitures…IMG_0305

D’autres boutiques nous ont aussi permis de faire une petite pause sucrée en découvrant la ville de Chicago. C’est le cas de Garrett Popcorn Shops, un populaire fabricant de maïs soufflé qui oeuvre à Chicago depuis 1949. On trouve plusieurs points de vente un peu partout dans  la ville afin de se procurer le délicieux maïs soufflé que l’on peut aromatiser de différentes façons (coup de cœur pour la version caramel et noix de pécan (CaramelCrisp with Pecan)! Entre deux boutiques du Magnificent Mile, Hersey’s Chicago est aussi un lieu à visiter pour faire plaisir aux enfants. Situé en face de la Water Tower, ce magasin offre des bonbons, des biscuits, des brownies et du chocolat chaud, de même que plusieurs produits dérivés.

Et vous, quel est votre gourmandise familiale préférée à Chicago?

Heureux d’un printemps… à Chicago!

Just Married(2)

Heureux d’un printemps qui m’chauffe la couenne

Triste d’avoir manqué encore un hiver

J’peux pas faire autrement, ça m’fait d’la peine

On vit rien qu’au printemps, l’printemps dure pas longtemps

Vous l’aurez compris, « Heureux d’un printemps » est la chanson qui me revenait constamment en tête lors de ma première journée à Chicago. Alors que le printemps se faisait timide dans mon petit patelin québécois, il était déjà bien installé dans la « Ville des Vents » et me donnait envie de chanter du bon vieux Paul Piché. En fredonnant cette chanson, je me félicitais intérieurement d’être venue visiter Chicago au printemps. Et pourquoi donc?

Voici mes principaux arguments :

Des tulipes partout le long de Magnificent Mile

En arrivant à Chicago,  je ne m’attendais pas à découvrir des centaines de tulipes fleurissant le long de North Michigan Avenue. Et c’est pourtant ce qui attend les visiteurs qui s’aventurent à Chicago au mois de mai. Ce fut une belle surprise de me balader au milieu de la forêt de gratte-ciel du Magnificent Mile, entourée de tapis de fleurs colorées. Rien de mieux pour accueillir le printemps!

IMG_9981IMG_0087IMG_0008IMG_9984IMG_9980

Une température idéale pour se balader

La marche est, à mes yeux, la meilleure façon de découvrir Chicago et de s’imprégner de son ambiance. On peut alors savourer la richesse architecturale de la ville, profiter de ses immenses parcs, admirer et interagir avec l’art public, faire du lèche-vitrine, ainsi que flâner au bord de la Chicago River ou du Lac Michigan. Alors que les étés ont tendance a être chauds et humides et les hivers froids et venteux, le printemps permet de profiter d’une température confortable et ensoleillée dans la ville. Un climat parfait pour les amateurs de marche!

IMG_0417IMG_0128IMG_0321IMG_0016

Des sites emblématiques, sans cohue touristique

Avant de m’envoler vers Chicago, j’avais lu plusieurs guides et blogues sur le sujet qui invitaient les visiteurs à faire preuve de vigilance en achetant à l’avance leurs billets pour les attractions les plus populaires, notamment pour monter au sommet de la Willis Tower. Or, sans rien avoir réservé à l’avance, nous n’avons jamais eu à attendre pour faire une activité. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous sommes montés au sommet de la célèbre tour, qui culmine à 442 mètres, sans même faire la file (il n’y avait personne qui attendait au guichet!). Une fois rendus au 103e étage, nous avons pu profiter tranquillement de l’observatoire sans être noyés dans une foule de touristes. Le seul endroit où nous avons attendu à peine quelques minutes fut The Ledge at Skydeck, une série de boîtes rétractables qui s’avancent hors de la tour pour offrir une vue sans obstruction de tous les côtés… Même sous nos pieds!

IMG_0379IMG_0408IMG_0395IMG_0405

L’occasion de renouveler sa garde-robe

Je ne sais pas pour vous, mais le printemps est pour moi synonyme de grand ménage. C’est le moment de l’année où je fais l’inventaire du contenu de mes placards pour éliminer les vêtements désuets… Avant de faire de nouveaux achats! Et Chicago est la ville idéale pour faire la tournée des boutiques. Qualifiée de « Mecque du magasinage », la partie nord de Michigan Avenue, comprise entre Chicago River et Oak Street est un rendez-vous pour les passionnés de la mode. On y retrouve des boutiques chics, des centres commerciaux et des grands magasins qui s’alignent pour former The Magnificent Mile. Si vous avez une fillette, ne manquez pas de faire un saut à l’Americain Girl Place. Située dans la Water Tower, cette vaste boutique de poupées propose des vêtements et des accessoires coordonnés pour les poupées et les enfants qui en deviennent propriétaires. La démesure à son meilleur!

photo (3)IMG_0036

Le début de la saison des Cubs, au Wrigley Field

Visiter Chicago au printemps, c’est aussi l’occasion d’assister à l’un des premiers matchs des Cubs au fameux stade de baseball Wrigley Field. Même sans être amateur de baseball, il s’agit d’une expérience unique qui offre un véritable voyage dans le temps dans l’un des plus vieux stades des ligues majeures de baseball, le tout dans une ambiance survoltée. Divertissement assuré!

IMG_3541IMG_3537IMG_3542

Et vous, quelle est votre destination au programme ce printemps?

Chicago en vidéo et en photos

CHICAGO

De retour de Chicago depuis peu, nous rédigeons quelques billets pour vous faire découvrir cette ville qui, à nos yeux, est idéale pour un séjour en famille. En attendant de vous partager nos coups de cœur et nos découvertes, voici une petite vidéo qui donne un aperçu de notre City-Trip.

Autour de Las Vegas : 10 excursions dans 4 États

LAS VEGAS

Au mois d’octobre dernier, nous étions à Las Vegas. J’ai d’ailleurs écrit un billet sur ce séjourqui nous a surpris à plusieurs égards. Bien que notre visite de cette ville animée fut très agréable, nous avons ressenti le besoin d’en sortir après quelques jours, afin de découvrir des horizons un peu plus naturels et tranquilles. On pense souvent, à tort, qu’un voyage à Las Vegas se résume à une ambiance festive et artificielle. Or, notre séjour nous a permis de réaliser à quel point cette ville offre des opportunités afin de profiter des splendeurs naturelles de l’Ouest américain. Voici donc 10 idées d’excursions, qui chevauchent quatre différents États américains : le Nevada, la Californie, l’Utah et l’Arizona.

A. Le Nevada

1- Red Rock Canyon

À environ 20 miles (32 km) à l’ouest de Las Vegas, dans le désert de Mojave, Red Rock Canyon propose un agréable road-trip sur une route touristique de 13 miles (20 km), qui serpente au milieu de formations rocheuses de calcaire et de grès rouge. Ce parc offre une vingtaine de chemins de randonnée qui donnent accès à des panoramas saisissants. On y croise des ânes, des oiseaux et des tortues, en traversant une végétation aussi surprenante que variée. Au coucher du soleil, les montagnes alternent entre des teintes sombres et flamboyantes qui confèrent aux lieux un aura de mystère.

Notre coup de cœur : La Petroglyph Wall Trail, qui offre une courte randonnée à travers la végétation. Comme son nom l’indique, on y retrouve des pétroglyphes datant de milliers d’années.

Fait étonnant : Plusieurs films ont été tournés en ce lieu, pourtant à l’écart des itinéraires touristiques classiques. Ce fut le cas, par exemple, de Jurassic Park, qui y fut tourné en partie.

IMG_1597IMG_1617IMG_1620

2- Hoover Dam et Lake Mead

À 34 miles (55 km) au sud-est de Las Vegas, Hoover Dam est un barrage situé à la frontière du Nevada et de l’Arizona. Une fois sur place, il est possible de faire une visite guidée du barrage ou de visiter son musée (Hoover Dam Museum). De notre côté, nous avons préféré découvrir le barrage du haut d’un pont en arche pourvu d’une passerelle piétonnière (Mike O’Callaghan-Pat Tillman Memorial Bridge). Outre le barrage en lui-même (qui a suscité le vif intérêt de mon ingénieur de mari!), j’ai surtout apprécié la vue sur le lac Mead, qui donne l’impression d’un mirage en plein cœur des collines arides qui l’entourent. Il est aussi possible de flâner sur les rives du lac pour en apprécier la beauté sous un autre angle.

Notre coup de cœur : Nous avons adoré casser la croûte au Boat House, un petit restaurant situé dans la marina du lac. Sans prétention, ce restaurant offre une grande terrasse où nous avons dégusté une bonne bière, en admirant les canards, les poissons et les bateaux.

Fait étonnant : La construction du barrage, en 1928, entraîna la naissance de Boulder City, où le jeu fut interdit afin d’éviter des problèmes avec les ouvriers du chantier. Encore aujourd’hui, il s’agit de la seule ville du Nevada où le jeu est prohibé.

IMG_1554IMG_1548IMG_1578

3- Ville fantôme de Rhyolite

À 120 miles (190 km) au nord-ouest de Las Vegas, Rhyolite est la plus grande  « Ghost Town » de la région. Située tout près de la Vallée de la Mort, cette ancienne ville minière fut fondée en 1904, à la suite de la découverte de filons d’or dans le quartz de rhyolite, une pierre volcanique à qui elle doit son nom aujourd’hui. Malgré ses débuts prometteurs, la ville fut rapidement désertée à partir de 1908. Aujourd’hui, il ne reste que quelques vestiges de cette ville, dont l’histoire est intrinsèquement liée à celle de la ruée vers l’or. On y retrouve essentiellement des bâtiments de pierre et quelques baraques de bois à l’abandon. Parmi ces bâtiments, certains ont suscité davantage notre intérêt, tels que l’ancienne gare qui fut par la suite utilisée comme dépôt et casino, l’école construite pour accueillir 250 élèves, ainsi que la Cook Bank qui était le plus gros édifice de la ville. Entre ces bâtiments abandonnés,  nous avons croisé des carcasses de voiture, un ancien wagon de l’Union Pacific ainsi que de nombreux objets hétéroclites jonchant le sol. Pour en savoir plus sur notre visite de Rhyolite : La ville fantôme de Rhyolite, dans l’Ouest Américain.

Notre coup de cœur : Avant d’atteindre les vieux bâtiments de la ville, ce sont les œuvres du Musée Goldwell qui ont attiré notre attention. Il s’agit d’un musée en plein air qui fut créé en 1984 et qui est composé de sept sculptures extérieures plutôt originales.

Fait étonnant : La plus grande curiosité des lieux demeure la maison de Tom Kelly, qui fut construite en 1906 avec 50 000 bouteilles de bières et un peu de béton. Why Not?

IMG_0492IMG_0508IMG_0516

B. La Californie

4- Vallée de la Mort

À 150 miles (240 km) à l’ouest de Las Vegas, la Vallée de la Mort porte bien son nom puisqu’il s’agit de l’endroit le plus aride en Amérique du Nord, où les températures estivales, excédant les 50 degrés, peuvent être mortelles. Nous avons, quant à nous, découvert les lieux sous une chaleur qui demeurait très intense (entre 43 et 45 degrés). Nous avons été éblouis par les paysages contrastés de ce parc national : désert aride, dunes de sable, canyons, montagnes colorées et champs de sel. Nous avons d’ailleurs consacré un billet à ce parc, en vous proposant une visite en 10 principaux arrêts.

Notre coup de cœur : Comme tout le monde, nous avons été fortement impressionnés par Zabriskie Point et sa succession de collines plissées, mais notre coup de cœur demeure Dante’s View. Situé à 1669 mètres d’altitude, ce site offre une vue panoramique sur les environs. Nous y sommes restés quelques heures, à nous balader en attendant le coucher du soleil, qui fut un moment particulièrement magique.

Fait étonnantLe paysage lunaire de Devil’s  Golf Course nous a particulièrement surpris. Il s’agit d’un lac asséché depuis 2000 ans qui prend aujourd’hui la forme d’un champ de sel cristallisé. Étant donné sa forme irrégulière, on dit que même le diable n’arriverait pas à y jouer au golf!

IMG_0382IMG_0420IMG_0638

5- Joshua Tree National Park

À 210 miles (338 km) au sud de Las Vegas, Joshua Tree National Park est composé de deux déserts, le désert de Mojave et celui du Colorado, qui présentent des écosystèmes distincts. À l’est du parc, le désert du Colorado offre des paysages désertiques, ponctués de petits buissons (créosotes) et de cactus. À l’ouest, le désert de Mojave abrite la plus grande concentration au monde de Joshua Trees. Il s’agit du plus grand parc national de la Californie, que l’on peut traverser sur une route principale de 100 kilomètres, qui offre de nombreux arrêts pour profiter de magnifiques points de vue ou accéder à des chemins de randonnée. On peut y découvrir des canyons, des grottes, des montagnes, ainsi qu’une faune et une flore variées.

Notre coup de cœur : Cholla Cactus Garden, un site où nous avons marché tranquillement, entourés de cactus de plus de 10 mètres de haut, aux couleurs variant du jaune au marron.

Fait étonnant : Le parc attira plusieurs musiciens dans les années 1970, tels que Neil Young et les Eagles, qui en ont fait leur lieu de retraite privilégié. Il a d’ailleurs inspiré U2 pour le nom de son cinquième album,  Joshua Tree (1987). L’« arbre de Josué » fut baptisé ainsi par les immigrants mormons, qui y voyaient les bras du prophète les guidant vers leur « Terre promise ». Il s’agit d’un arbre supportant des températures extrêmes et pouvant vivre près de 200 ans.

IMG_4779IMG_4830IMG_4857

C. L’Utah

6- Zion National Park

À 160 miles (257 km) au nord-est de Las Vegas, le Zion National Park est situé tout près de la frontière avec l’Arizona. Très verdoyant, ce parc surprend par ses falaises immenses et abruptes aux couleurs éblouissantes, alternant entre le beige, le rose, le rouge et l’orangé. On y retrouve une flore étonnante, composée de pins, de chênes, de peuplier, de frênes et de cactus. À l’instar de plusieurs visiteurs du parc, nous avons privilégié sa partie sud, en concentrant notre périple autour de Zion Canyon. On y retrouve, entre autres, le « débarcadère des anges » (Angels Landing), ainsi que l’étroit canyon des Narrows. Cependant, le parc est loin de se limiter à ces merveilles. L’autre partie du parc, Kolob Canyons, est beaucoup plus grande et représente 90 % de l’étendue de ce dernier. Ce sera pour une prochaine fois!

Notre coup de cœur : Bien que notre visite de ce parc fut courte, nous avons été particulièrement impressionnés par la faune qu’il abrite. Nous avons eu la chance d’y voir un condor de Californie ainsi que des mouflons canadiens.

Fait étonnant : Le parc Zion a été baptisé ainsi par les mormons, qui ont colonisé ses canyons au milieu du XIXe siècle et lui ont donné le nom de sanctuaire (Zion en ancien hébreu).

IMG_1025IMG_1043IMG_1048

7- Bryce Canyon National Park

À 260 miles (418 km) au nord-est de Las Vegas, Bryce Canyon National Park est situé au nord de l’Utah. Célèbre pour ces formations rocheuses multicolores, ce parc offre de nombreux points de vue que l’on peut facilement découvrir en voiture, en empruntant une route d’une trentaine de kilomètres. De nombreux sentiers permettent aussi d’explorer le site différemment, à pied ou à cheval, en profitant de panoramas grandioses. Il ne faut surtout pas manquer le coucher du soleil depuis le Sunrise Point, qui permet un point de vue époustouflant sur les sculptures de roche qui affichent des couleurs variant du jaune au rouge à mesure que le soleil décline.

Notre coup de cœur : Nous avons adoré la randonnée de Navajo Loop. À partir du Sunrise Point, ce sentier permet d’accéder au fond du canyon et de s’enfoncer dans un labyrinthe de sculptures de pierre.

Fait étonnant : Les habitants d’origine de Bryce Canyon, les Indiens Paiutes, croyaient que les crêtes pourpres du parc étaient des personnes changées en pierre par des dieux en colère. Ils les appelaient les Hoodoos.

IMG_1071IMG_1062IMG_1228

8- Lake Powell

À 310 miles au nord-est de Las Vegas (près de 500 km), le lac Powell est à cheval sur l’Arizona et l’Utah. Il s’agit d’un immense lac artificiel généré par le barrage de Glen Canyon, qui fut construit en 1963 sur le fleuve Colorado. D’un bleu profond, le lac tranche avec le dégradé de rouge des falaises qui l’entourent et qui plongent dans ses eaux profondes. Aujourd’hui, le lac attire de nombreux touristes, qui viennent y faire une pause. Il faut dire que le site est particulièrement tranquille et propice à la détente, puisque plusieurs parties du lac ne sont accessibles qu’à pied ou en bateau. D’ailleurs, le lac offre plusieurs possibilités d’excursions sur l’eau, dont celle permettant d’admirer le Rainbow Bridge National Monument. Haute de 83 mètres, cette arche de grès rouge serait la plus grande arche naturelle au monde.

Notre coup de cœur : Nous avons adoré notre petit-déjeuner au restaurant panoramique de l’hôtel de Wahweap Marina, qui permet une vue incroyable sur le lac sans pour autant investir une fortune dans une croisière.

Fait étonnant : La superficie du lac atteignant 655 km2, il aura fallu 17 ans pour le remplir.

IMG_1329IMG_1309IMG_1324

 D. Arizona

9- Flagstaff

À 250 miles (400 km) au sud-est de Las Vegas, Flagstaff dispose d’une situation géographique enviable. Située à 2300 mètres d’altitude, elle se trouve au cœur de la forêt Coconino, au pied de la chaîne de montagnes des San Francisco Peaks, tout en étant à proximité de nombreux sites touristiques, tels que le Grand Canyon et Sedona. Malgré toutes les beautés naturelles qui l’entourent, cette ville mérite que l’on s’y attarde pour profiter de son centre-ville animé et de l’accueil chaleureux de ses habitants.

Notre coup de cœur : Nous avons particulièrement apprécié notre balade dans le centre historique de la ville. À l’aide d’une brochure distribuée au Visitor Center, nous avons flâné dans le quartier en admirant ses bâtiments historiques et en faisant quelques arrêts pour acheter des souvenirs.

Fait étonnant : La ville a été ravagée par deux incendies à la fin du XIXe siècle. Malgré tout, certains bâtiments importants dans l’histoire de la ville, comme le magasin des frères Babbitt, ont retrouvé leur apparence d’origine.

IMG_1522IMG_1530IMG_1509

 10-  Grand Canyon

À 275 miles (442 km) à l’est de Las Vegas, le Grand Canyon est souvent perçu comme une excursion incontournable lors d’un séjour à Las Vegas. L’industrie du tourisme l’a bien compris et offre de nombreuses possibilités pour les visiteurs pressés qui souhaitent admirer le site géologique le plus connu des États-Unis. Ainsi, plutôt que de faire cinq heures de route afin de découvrir cette merveille de la nature, plusieurs touristes choisissent de survoler le canyon en hélicoptère, en partant de Las Vegas. Une autre option consiste à rejoindre le Grand Canyon Skywalk, situé à 124 miles (200 km) de Las Vegas en voiture. Il s’agit d’une immense passerelle de fer au plancher transparent, flottant à plus de 1220 mètres au-dessus du Colorado et permettant une vision du Canyon en chute libre. Pour notre part, nous avons plutôt décidé de nous concentrer sur la rive sud du parc. Bien que très fréquentée, celle-ci offre la possibilité de faire de nombreuses randonnées pour profiter du décor dans le calme.

Notre coup de cœur : La randonnée du Rim Trail, un circuit qui permet de suivre le bord sud du canyon, sur une distance de 12,6 miles (20 kilomètres). Une navette relie les différents points de vue du parcours, mais nous avons surtout apprécié découvrir le canyon sous différents angles en empruntant plusieurs sentiers pédestres.

Fait étonnant : Le parc du Grand Canyon abrite plusieurs projets architecturaux de Mary Elizabeth Jane Colter, dont la Hopi House (1905), Hermits Rest (1914) et la Watchtower (1932). Ces projets ont la particularité de respecter les traditions locales, en utilisant des matériaux et des techniques régionales.

IMG_1363IMG_1432IMG_1476

Et vous, quels sont vos excursions préférées à partir de Las Vegas?