Chicago en 4 jours… avec bébé!

4 jours à chicago

Ce voyage à Chicago n’était pas prévu dans ma Wish List pour 2016, mais ce fut une belle surprise d’avoir l’occasion de découvrir la « Windy City » en mai dernier. Mon mari devait s’y rendre dans le cadre de son travail et j’ai décidé de l’accompagner avec notre petite dernière, âgée de 19 mois. J’ai beaucoup aimé mon séjour à Chicago, une ville dans laquelle je me suis immédiatement sentie confortable. Alors que je n’aime pas particulièrement les grandes villes (du moins, pour m’y installer à long terme), c’est un lieu où j’ai eu le sentiment que je pourrais vivre avec ma petite famille. J’ai déjà écrit quelques billets pour vous parler de différents aspects de ce séjour, sans toutefois vous révéler en détails notre itinéraire et nos coups de cœur. C’est ce que je vous propose dans cet article, qui fait une synthèse de nos quatre journées à Chicago. Si certains sont d’avis que le slow travel s’impose en tout temps avec un bébé, vous verrez que nous avons dérogé à cette règle lors de ce séjour en multipliant les découvertes en seulement quatre jours [On vous rassure tout de suite, on aime aussi le slow travel, mais cette façon de voyager n’est pas toujours compatible avec nos emplois du temps!].

Jour 1 – Arrivée et premières découvertes

Après deux heures de route pour rejoindre la ville de Québec, nous avons pris un vol intérieur en direction de Montréal, pour nous envoler ensuite vers Chicago. Contrairement à notre voyage précédant à Nashville, notre arrivée à Chicago s’est faite dans le calme et la sérénité (lire : sans gros vomi dans le taxi!). Notre fille a passé les deux vols à dormir, après avoir arpenté les aéroports de Québec et de Montréal dans tous les sens. Elle était donc dangereusement en forme à notre arrivée, en fin d’après-midi!

IMG_9934

Nous avons pris un taxi afin de rejoindre notre hôtel, le Hyatt Regency Chicago, situé dans le centre de la ville. Son emplacement nous a permis de découvrir plusieurs lieux touristiques de Chicago à pied. Nous avons rapidement décidé d’aller explorer la ville, en faisant quelques emplettes sur Magnificent Mile. Je ne m’attendais pas à y découvrir des tulipes à perte de vue. J’ai d’ailleurs écrit un article à ce sujet afin de vous partager les avantages de découvrir Chicago au printemps!

En direct de #chicago : les #tulipes fleurissent partout le long de Magnificent Mile #magnificentmile #illinois #usa #visitchicago #citytrip #visitusa

A post shared by nosracines sur 4 continents (@nosracinesur4continents) on

Après quelques emplettes sur Magnificent Mile, nous avons fait une balade le long de la Chicago River. Ce fut l’occasion de nous familiariser avec l’architecture de la ville en traversant le Michigan Avenue Bridge, l’un des cinquante ponts mobiles permettant de circuler facilement de part et d’autre de la rivière. Nous avons pu y admirer le Wrigley Building, reconnu comme étant le plus beau bâtiment de Chicago. Nous avons aussi flâné au bord de la rivière en empruntant la River Walk.

C’est chez Gino’s East que nous avons terminé cette journée, afin de goûter la deep-dish pizza, un plat typique de Chicago. Il s’agit d’une pizza de six centimètres d’épaisseur, parfaite pour les gros appétits! Nous avons préféré ce restaurant à d’autres, car les enfants peuvent écrire sur les murs, les tables et les chaises. Un concept bien sympathique dont nous avons déjà parlé dans notre article sur les expériences culinaires à vivre avec des enfants à Chicago. En rentrant à l’hôtel, nous avons découvert une nouvelle version de la ville avec ses immeubles illuminés.

Jour 2 – Shopping, Navy Pier et Millenium Park

Levées tôt, nous sommes parties, ma fille et moi, en direction de Magnificent Mile afin de découvrir les boutiques un peu girly aperçues la veille et qui n’intéressaient pas mon amoureux (ça tombe bien, il était débordé de boulot!). Malheureusement, je n’avais pas vérifié l’heure d’ouverture des magasins et nous nous sommes retrouvées devant la boutique American Girl une heure trop tôt, soit à 9h00. Nous avons flâné dans les environs afin d’admirer la Water Tower. Juste en face, nous avons découvert la boutique Hershey’s, parfaite pour une petite pause sucrée. J’ai ensuite trouvé un petit parc par hasard, près du lac Michigan, au grand bonheur de ma fille qui en a profité pour se dégourdir les jambes.

À 10h00, nous étions devant la célèbre boutique de poupées, prêtes pour l’émerveillement. Et nous n’avons pas été déçues! Il y avait des poupées partout, avec accessoires et vêtements assortis à différents thèmes. Au deuxième étage, nous avons même trouvé un salon de thé pour manger avec sa poupée, un salon de coiffure et de manucure pour poupées et plein d’autres petites kiosques plus délirants les uns que les autres. C’était magique, mais aussi un peu déroutant… Nous avons poursuivi notre tournée des boutiques en faisant un saut au Lego Store et au Disney Store.

Afin de profiter du beau temps, nous avons flâné au Navy Pier, un centre culturel et récréatif situé au bord du lac Michigan. Une jolie promenade extérieure nous a permis de profiter d’une belle vue sur la ville dans une ambiance festive.

Une fois à l’intérieur, nous avons visité les Crystal Gardens, une sorte de jardin botanique intérieur dans lequel nous avons pu admirer des plantes tropicales et des arbres exotiques. Tout près, nous avons découvert le Children’s Museum, qui propose différentes activités pour les enfants. Ma fille a particulièrement apprécié la salle de jeux pour les petits, ainsi que le Treehouse Trails où elle a joué un bon moment.

Après cette matinée occupée, nous sommes retournées à l’hôtel pour que ma fille puisse faire la sieste pendant que je travaillais. Nous sommes ensuite reparties en direction du Millenium Park. Nous avons, bien sûr, admiré la célèbre sculpture Cloud Gate, une oeuvre en forme de jelly bean en acier inoxydable sur laquelle se reflètent les gratte-ciel de la ville. Moins connues, d’autres oeuvres du parc sont aussi très intéressantes et méritent de s’y attarder. C’est le cas de la Crown Fountain et ses tours de verre qui projettent les images de différents visages, dont la bouche laisse jaillir de l’eau. Plutôt original! Les jeunes s’y trempent les pieds pour se rafraîchir pendant que les adultes sont médusés par le spectacle plutôt inusité. Nous avons également apprécié les rubans d’acier du Jay Pritzker Pavillon. Tout près, une passerelle (le Nichols Bridgeway) permet de relier le parc à l’aile moderne de l’Art Institute tout en offrant une vue intéressante sur les tours de Chicago.

Mais nos plus belles photos du parc ont été prises lors des courses matinales de mon mari, alors que le site était désert. Je vous laisse juger par vous-mêmes!

Nous avons terminé cette journée en famille, en mangeant dans un petit resto en face de la Trump Tower. Nous avons profité du beau temps pour manger à l’extérieur, au cœur de l’effervescence de la ville.

Jour 3 – Art public, Grant Park et croisière sur la Chicago River

Levées tôt, ma fille et moi avons décidé d’explorer The Loop, le quartier des affaires de Chicago. Ce quartier doit son nom à la voie aérienne du métro, qui inscrit une boucle autour de ses principaux édifices. Dans ce secteur de la ville, nous avons surtout apprécié nous balader parmi les oeuvres d’art public. Au centre du Federal Center, nous avons découvert la sculpture d’Alexander Calder, Flamingo, qui passe difficilement inaperçue avec ses courbes d’un rouge éclatant. Au Richard J. Daley Center, c’est la structure d’acier Untitled Picasso qui a surtout retenu notre attention. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours que se présente l’occasion d’interagir avec de telles oeuvres!

Nous avons poursuivi notre journée au Grant Park, un vaste espace vert qui longe le lac Michigan à la hauteur du centre-ville. Ce parc est reconnu pour ses jardins ornés de fontaines, de sculptures et de monuments. Malheureusement, lors de notre séjour, la célèbre Buckingham Fountain était en rénovation et nous n’avons pas été en mesure de l’admirer. Nous avons malgré tout fait de belles découvertes dans ce parc. Tout d’abord, on peut difficilement manquer l’édifice du Art Institute of Chicago. Menant à l’entrée principale, deux lions de bronze encadrent ses escaliers. À l’intérieur, on y découvre notamment des oeuvres impressionnistes et postimpressionnistes réalisées par Renoir, Monet, Manet, Cézanne, Gauguin, Van Gogh et Toulouse-Lautrec. Nous avons aussi bien apprécié les nombreuses sculptures du parc, entourées de fleurs et d’arbres bien entretenus, dont celle représentant le président Lincoln (The Seated Lincoln).

Après une petite sieste à l’hôtel, nous avons tenté l’expérience d’une croisière en bateau sur la Chicago River afin de découvrir l’histoire architecturale de la ville. Cette croisière nous a permis d’en apprendre davantage sur les bâtiments emblématiques de la ville. Certains se situent directement sur les rives de la rivière et ne passent pas inaperçus, tels que le Trump International Hotel and Tower et le Wrigley Building. D’autres, moins extravagants, se découvrent tranquillement en voguant sur l’eau.

IMG_0267

Après cette croisière par temps gris et venteux, nous avons fait un arrêt chez Ghirardelli Chocolat Shop, afin de nous régaler de café (pour moi), de chocolat (pour ma fille) et de sorbet aux framboises (à partager). Nous avons fait une dernière halte au Dylan’s Candy Bar pour acheter quelques bonbons dans un décor à la fois coloré et féérique, avant de rentrer tranquillement à l’hôtel.

Jour 4 – Lakefront Trail, aquarium et Willis Tower

Pour cette dernière journée, j’avais initialement prévu une matinée à la plage avec ma fille. Nous avons fait une promenade sur Lakefront Trail, qui serpente le long du lac Michigan. Toutefois, le vent soufflait si fort que nous avons décidé de laisser tomber l’idée de la plage pour nous diriger vers l’aquarium.

IMG_0321

Ma fille a bien aimé notre visite du John G. Shedd Aquarium, une attraction familiale très populaire à Chicago. Après avoir admiré de nombreux animaux marins et le Caribbean Reef Exhibit où nagent des requins et des poissons tropicaux, nous avons assisté à un spectacle à l’Oceanarium. Ma fille était très impressionnée par les prouesses des dauphins, des bélugas et des otaries. Pour ma part, j’ai surtout apprécié me balader à l’extérieur, à la sortie du bâtiment, afin de profiter d’une vue différente sur la ville de Chicago.

 

Après un petit repos à l’hôtel et un repas dans la jungle du Rainforest Cafe (un classique dans notre famille!), j’ai entraîné ma fille au sommet de la Willis Tower. Du haut du 103e étage de ce gratte-ciel (qui en compte 110), nous avons accédé à un observatoire où nous avons pu admirer le paysage qui s’offrait à nous… Même sous nos pieds en nous avançant dans les boîtes de verre (The Ledge at Skydeck) qui permettent une vue de tous les côtés!

 

Pendant que mon mari assistait à un match des Cubs avec des clients au Wrigley Field, j’ai profité de cette soirée en solo avec ma fille pour déambuler tranquillement dans la ville, en grignotant du maïs soufflé à saveur de caramel et noix de pécan acheté au Garrett Popcorn Shops. Rien de mieux pour terminer ce séjour en beauté!

J’ai adoré ce séjour dans la ville de Chicago, mais j’aurais bien aimé y rester plus longtemps pour la découvrir davantage. Voici quelques activités que je garde bien en tête sur la to-do list de mon prochain séjour dans cette ville : une excursion à vélo sur le Lakefront Trail, une virée dans un bar de blues, une balade au Lincoln Park Zoo, la visite de différents musées (dont celui des sciences et de l’industrie), une promenade du côté du Museum Campus, ainsi que l’observatoire du John Hancock Center.

Et vous, quelles sont vos activités préférées à Chicago?

 

6 vues magnifiques sur Chicago

CHICAGO(1)

Victime d’un grand incendie en 1871, Chicago s’est reconstruite pour rapidement se distinguer des autres villes américaines en raison de son architecture moderne. Un mouvement d’architecture et d’urbanisme, l’École de Chicago, est alors né et a entraîné la construction de nombreux bâtiments à l’aide de matériaux modernes, tels que l’acier et le verre armé. De nos jours, Chicago continue d’exercer un leadership dans le domaine de l’architecture et offre plusieurs possibilités afin de profiter de vues exceptionnelles sur les gratte-ciel qui en font sa renommée. On vous propose aujourd’hui un court billet afin de vous faire découvrir six lieux qui permettent un point de vue magnifique sur Chicago.

1- En croisière sur la Chicago River

Une croisière en bateau sur la Chicago River est définitivement une activité à expérimenter afin de découvrir l’histoire architecturale de la ville. Plusieurs tours guidés proposent des croisières thématiques. Nous avons, quant à nous, choisi de vivre cette aventure avec la compagnie Wendella, en optant pour la Chicago’s Original Architecture Tour (35,50$ par adulte, 75 minutes). Cette croisière nous a permis d’en apprendre davantage sur les bâtiments emblématiques de la ville. Certains se situent directement sur les rives de la rivière et ne passent pas inaperçus, tels que le Trump International Hotel and Tower et le Wrigley Building. D’autres, moins extravagants, se découvrent tranquillement en voguant sur l’eau. C’est aussi l’occasion d’admirer les nombreux ponts qui enjambent la Chicago River.

IMG_0266IMG_0278

2- Du haut de l’observatoire de la Willis Tower

Anciennement connu sous le nom de Sears Tower, ce gratte-ciel de 110 étages fut construit entre 1968 et 1974. Culminant à 442 mètres, cette tour était la plus haute d’Amérique jusqu’à l’inauguration du One World Trade Center de New York, en 2014. Pour 22$ (tarif pour les visiteurs de 12 ans et plus), vous pourrez accéder au 103e étage, où un observatoire (le Skydeck) est aménagé et permet d’admirer le paysage de quatre différents États. C’est aussi l’occasion d’immortaliser en photos votre passage dans les boîtes de verre (The Ledge at Skydeck) qui s’avancent hors de la structure pour offrir une vue de tous les côtés… Et même sous vos pieds! Candidats au vertige s’abstenir!IMG_0379IMG_0391

3. En balade au Navy Pier et sur le Lakefront Trail

Centre culturel et récréatif, le Navy Pier est une adresse à ne pas manquer avec des enfants. Outre ses multiples attractions, l’endroit permet une belle vue sur la ville de Chicago et ses magnifiques tours. À proximité, le Lakefront Trail prend, quant à lui, la forme d’une piste cyclable qui longe le lac Michigan en offrant de beaux points de vue sur la « Ville des Vents ». C’est l’endroit parfait pour admirer les jolies plages qui bordent le lac et qui donnent un air de vacances à la mer… en pleine ville! 13262330_10154167544729253_832083512_o13262505_10154167544749253_1050567312_o

4. Du parvis du John G. Shedd Aquarium

Lors de notre séjour à Chicago, nous avons, comme beaucoup de familles, visité le Shedd Aquarium. Après avoir admiré les nombreux poissons et assisté à un spectacle mettant en vedettes des dauphins, des bélugas et des otaries, nous avons fait une balade fort agréable à l’extérieur des bâtiments. Il faut dire que le Shedd Aquarium jouit d’un site magnifique, aux abords du lac Michigan. On peut y admirer la silhouette des gratte-ciel de la ville, de même que les voiliers qui voguent tranquillement sur l’eau turquoise, tout en profitant de l’odeur agréable des arbres en fleurs.IMG_0358IMG_0363

5. Depuis le Nichols Bridge du Millenium Park

Le Nichols Bridge est une passerelle reliant le Millenium Park à l’Art Institute of Chicago. Dessiné par Renzo Piano, ce pont permet de profiter de magnifiques vues sur le Jay Prizker Pavilion, un amphithéâtre à ciel ouvert, tout en jetant un regard différent sur les immeubles des environs. Nous l’avons découvert par hasard, alors que nous flânions dans le parc, à la rencontre de l’Art public. Nous avons franchi ce pont piétonnier, qui enjambe Colombus Drive, pour finalement nous retrouver devant l’aile moderne du musée. Une belle découverte!

IMG_0155IMG_0158

 6. Du Michigan Avenue Bridge

Érigé entre 1918 et 1920, le Michigan Avenue Bridge est l’un des cinquante ponts mobiles permettant de circuler facilement de part et d’autre de la Chicago River. Il n’y a pas de meilleur angle afin d’admirer le Wrigley Building, reconnu comme étant le plus beau bâtiment de Chicago. En soirée, c’est l’endroit idéal pour regarder les immeubles qui s’illuminent. On peut aussi marcher au bord de la rivière en empruntant la River Walk.

IMG_9978IMG_9965

Ce sont les six principales vues sur Chicago que nous retenons de notre séjour, mais nous aurions aimé profiter d’un plus long séjour afin d’en découvrir davantage. Et vous, quelle est votre site préféré pour admirer les gratte-ciel de Chicago?

Heureux d’un printemps… à Chicago!

Just Married(2)

Heureux d’un printemps qui m’chauffe la couenne

Triste d’avoir manqué encore un hiver

J’peux pas faire autrement, ça m’fait d’la peine

On vit rien qu’au printemps, l’printemps dure pas longtemps

Vous l’aurez compris, « Heureux d’un printemps » est la chanson qui me revenait constamment en tête lors de ma première journée à Chicago. Alors que le printemps se faisait timide dans mon petit patelin québécois, il était déjà bien installé dans la « Ville des Vents » et me donnait envie de chanter du bon vieux Paul Piché. En fredonnant cette chanson, je me félicitais intérieurement d’être venue visiter Chicago au printemps. Et pourquoi donc?

Voici mes principaux arguments :

Des tulipes partout le long de Magnificent Mile

En arrivant à Chicago,  je ne m’attendais pas à découvrir des centaines de tulipes fleurissant le long de North Michigan Avenue. Et c’est pourtant ce qui attend les visiteurs qui s’aventurent à Chicago au mois de mai. Ce fut une belle surprise de me balader au milieu de la forêt de gratte-ciel du Magnificent Mile, entourée de tapis de fleurs colorées. Rien de mieux pour accueillir le printemps!

IMG_9981IMG_0087IMG_0008IMG_9984IMG_9980

Une température idéale pour se balader

La marche est, à mes yeux, la meilleure façon de découvrir Chicago et de s’imprégner de son ambiance. On peut alors savourer la richesse architecturale de la ville, profiter de ses immenses parcs, admirer et interagir avec l’art public, faire du lèche-vitrine, ainsi que flâner au bord de la Chicago River ou du Lac Michigan. Alors que les étés ont tendance a être chauds et humides et les hivers froids et venteux, le printemps permet de profiter d’une température confortable et ensoleillée dans la ville. Un climat parfait pour les amateurs de marche!

IMG_0417IMG_0128IMG_0321IMG_0016

Des sites emblématiques, sans cohue touristique

Avant de m’envoler vers Chicago, j’avais lu plusieurs guides et blogues sur le sujet qui invitaient les visiteurs à faire preuve de vigilance en achetant à l’avance leurs billets pour les attractions les plus populaires, notamment pour monter au sommet de la Willis Tower. Or, sans rien avoir réservé à l’avance, nous n’avons jamais eu à attendre pour faire une activité. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous sommes montés au sommet de la célèbre tour, qui culmine à 442 mètres, sans même faire la file (il n’y avait personne qui attendait au guichet!). Une fois rendus au 103e étage, nous avons pu profiter tranquillement de l’observatoire sans être noyés dans une foule de touristes. Le seul endroit où nous avons attendu à peine quelques minutes fut The Ledge at Skydeck, une série de boîtes rétractables qui s’avancent hors de la tour pour offrir une vue sans obstruction de tous les côtés… Même sous nos pieds!

IMG_0379IMG_0408IMG_0395IMG_0405

L’occasion de renouveler sa garde-robe

Je ne sais pas pour vous, mais le printemps est pour moi synonyme de grand ménage. C’est le moment de l’année où je fais l’inventaire du contenu de mes placards pour éliminer les vêtements désuets… Avant de faire de nouveaux achats! Et Chicago est la ville idéale pour faire la tournée des boutiques. Qualifiée de « Mecque du magasinage », la partie nord de Michigan Avenue, comprise entre Chicago River et Oak Street est un rendez-vous pour les passionnés de la mode. On y retrouve des boutiques chics, des centres commerciaux et des grands magasins qui s’alignent pour former The Magnificent Mile. Si vous avez une fillette, ne manquez pas de faire un saut à l’Americain Girl Place. Située dans la Water Tower, cette vaste boutique de poupées propose des vêtements et des accessoires coordonnés pour les poupées et les enfants qui en deviennent propriétaires. La démesure à son meilleur!

photo (3)IMG_0036

Le début de la saison des Cubs, au Wrigley Field

Visiter Chicago au printemps, c’est aussi l’occasion d’assister à l’un des premiers matchs des Cubs au fameux stade de baseball Wrigley Field. Même sans être amateur de baseball, il s’agit d’une expérience unique qui offre un véritable voyage dans le temps dans l’un des plus vieux stades des ligues majeures de baseball, le tout dans une ambiance survoltée. Divertissement assuré!

IMG_3541IMG_3537IMG_3542

Et vous, quelle est votre destination au programme ce printemps?

Les 7 merveilles des Émirats Arabes Unis… d’une « sunset addict »

couverture-7merveilles

Je vous ai fait un grand « coming out » la semaine dernière en vous révélant que je suis une « sunset addict » et en vous partageant, par le fait même, mes 15 destinations « coups de cœur » pour regarder le coucher du soleil. Dans ce billet, il n’a pas été question des Émirats Arabes Unis. Cette absence s’explique facilement : les couchers de soleil des Émirats sont, à mes yeux, les plus beaux et je me devais de leur rendre hommage d’une façon particulière. Aujourd’hui, je souhaite donc vous parler de 7 éléments qui caractérisent les Émirats Arabes Unis et qui, le temps d’un coucher de soleil, sont sublimés et se transforment en véritables petites merveilles.

1- Le désert

Se retrouver en plein désert est une expérience magique, de jour comme de nuit. Le spectacle est particulièrement saisissant en fin de journée, lorsque le soleil décline peu à peu en laissant apparaître un dégradé de couleurs et de textures dans le sable. Lors de notre expatriation familiale aux Émirats Arabes Unis, nous avons eu l’occasion d’expérimenter plusieurs activités dans le désert au coucher du soleil. Notre coup de cœur demeure notre week-end dans l’Empty Quarter, le plus grand désert de sable du monde!

EmptyQuarter_sunset
Les dunes de sable de l’Empty Quarter, Abu Dhabi

2- La mer

Les Émirats Arabes Unis offrent de splendides plages à leurs visiteurs. Plusieurs d’entre elles sont publiques et permettent aux familles de piquer-niquer dans le sable, tout en regardant le soleil se coucher sur la mer. Le spectacle est très diférent d’un soir à l’autre, les teintes du ciel variant du jaune au rose. La chaleur de la mer permet aussi de s’y baigner même en l’absence du soleil… Nous gardons un précieux souvenir d’un coucher de soleil que nous avons vécu sur la plage des Jumeirah Beach Résidences, pour célébrer la fin du Ramadan.

Dubai_sunset
Le soleil se couche sur la mer, JBR, Dubaï

3- Les montagnes

Certains émirats possèdent des paysages montagneux à découvrir par le biais de randonnées. C’est le cas dans l’émirat de Dubaï (à Hatta), mais aussi à Fujaïrah et à Ras al Khaïmah. Notre « coup de cœur » demeure la montagne Jebel Hafeet, à Al Aïn, qui permet une vue spectaculaire sur le désert qui l’entoure.

JebelHafeet_sunset
Jebel Hafeet, Al Aïn, Abu Dhabi

4- L’architecture futuriste

Les Émirats Arabes Unis sont bien connus pour leur architecture qui verse souvent dans la démesure, principalement à Dubaï et à Abu Dhabi. Au coucher du soleil, les tours s’illuminent en reflétant la lumière du jour qui décline tranquillement. Notre coup de cœur demeure le Burj al Arab. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de l’admirer à de nombreuses reprises, en prenant l’apéro ou en mangeant dans les restaurants qui permettent une vue magnifique sur cette œuvre architecturale emblématique de la ville de Dubaï.

Burjalarab_sunset
Le Burj al Arab, Jumeirah Beach Hotel, Dubaï

5- Les mosquées

Certains mosquées sont ouvertes au public aux Émirats Arabes Unis. À mes yeux, la plus impressionnante demeure la Grande Mosquée Cheikh Zayed. Située à Abu Dhabi, cette mosquée est la plus grande des Émirats et elle se compose de marbre, d’or, de pierres semi-précieuses, de cristal et de céramique. Nous avons eu l’occasion de la découvrir à différentes périodes de la journée, mais c’est au coucher du soleil que sa beauté atteint son paroxysme. Entourée de bassins qui réfléchissent la lumière, ses éléments dorés scintillent, alors que son blanc immaculé offre un contraste saisissant avec le ciel qui s’assombrit tranquillement.

mosquée_abudhabi_sunset
La grande mosquée d’Abu Dhabi

6- Les wadis

Les Émirats Arabes Unis possèdent des wadis magnifiques, des espaces asséchés qui s’animent lors de fortes précipitations. Bien qu’ils soient dispersés un peu partout sur le territoire, c’est surtout lors de nos « road-trip » vers Hatta que nous avons pu les admirer au coucher du soleil. Conduire vers Hatta, c’est plonger dans des paysages diversifiés, composés de dunes de sable, de montagnes et de wadis. Ces paysages se colorent d’une façon particulière lorsque le soleil se couche peu à peu derrière les montagnes.

Hatta_Sunset
Les paysages rocailleux d’Hatta

7- Les mangroves

Les Émirats Arabes Unis abritent de jolies mangroves. Nous gardons un souvenir particulièrement marquant du coucher et du lever du soleil sur la mangrove de Ras al Khaïmah, alors que nous logions dans un hôtel qui surplombait cette merveille de la nature. C’est aussi fort agréable de l’admirer pendant la journée, lors d’une balade sur la corniche.

RalalKhaima_Sunset
La mangrove de Ras al Khaïma

Las Vegas, entre architecture extravagante et monuments historiques

LasVegas-titre

Il y a quelques jours à peine, nous étions à Las Vegas, une ville que nous n’avions jamais eu l’opportunité de visiter auparavant. Après trois années d’expatriation à Dubaï, nous ne pensions pas être aussi impressionnés par Sin City (la cité du vice). Située en plein désert, cette ville nous a d’abord fascinés par son mélange de styles architecturaux, mariant la classique et l’ultramoderne, l’originalité et l’imitation. C’est cette double personnalité de Las Vegas que nous souhaitons vous faire découvrir dans ce billet, entre son architecture extravagante et ses monuments historiques.

Vue sur Las Vegas, du haut de la Stratosphere
Vue sur Las Vegas, du haut de la Stratosphere

Le Strip, un tour du monde extravagant sur  6 kilomètres

Le Strip est une portion de Las Vegas Boulevard qui s’étend sur six kilomètres, entre la tour Stratosphere au nord et l’hôtel Mandalay Bay au sud. On y retrouve les immeubles les plus récents et tape-à-l’œil de la ville, de même que de nombreuses répliques architecturales. C’est le cas du Bellagio, dont l’architecture rappelle les palais italiens. Ce luxueux hôtel a d’ailleurs été nommé ainsi d’après une ville lombarde située au bord du Lac de Côme. Précédé d’un lac artificiel qui le positionne un peu en retrait du Strip, le Bellagio dégage une atmosphère romantique difficile à surpasser. En soirée, un spectacle son et lumière anime son plan d’eau, en attirant de nombreux touristes qui en prennent plein les yeux. À l’intérieur, la magie se poursuit avec une œuvre de Dale Chihuly, Fiori di Como, composée de 2000 fleurs en verre soufflé qui ornent le plafond du hall d’entrée. On y retrouve aussi un jardin d’hiver, où une verrière abrite des compositions florales artistiques dont le thème change selon les saisons. Bref, beaucoup de découvertes agréables pour les yeux, à explorer au doux son du piano à queue du Petrossian Bar

Le Bellagio et son lac artificiel
Le Bellagio et son lac artificiel
Bellagio
L’œuvre de Dale Chihuly, Fiori di Como, au plafond du hall d’entrée du Bellagio
Le jardin d'hiver du Bellagio
Le jardin d’hiver du Bellagio
Devant le spectacle des fontaines du Bellagio
Devant le spectacle des fontaines du Bellagio

Mais l’Italie n’est pas seulement à l’honneur au Bellagio, elle a aussi inspiré la construction de deux autres hôtels de renommée mondiale : le Caesars Palace et le Venitian. D’une part, le Caesars Palace évoque la Rome antique. On peut y admirer des copies en marbre de statues antiques, ainsi que de splendides fontaines (dont une réplique de la fontaine de Trévi!). Pour les adeptes de shopping qui ont un budget illimité, la galerie marchande de l’hôtel, Forum Shops, compte 160 boutiques de créateurs, dont Armani, Fendi, Chanel et Louis Vuitton. Même sans acheter, l’endroit vaut le détour en raison de son décor qui rappelle un forum romain. L’hôtel abrite également une réplique réduite d’un navire royal égyptien, qui trône au milieu d’un bar à cocktails (Cleopatra’s Barge), un centre de fitness antique (Qua Baths & Spa), ainsi qu’un amphithéâtre romain où se produisent de nombreux artistes (Colosseum).

Le Caesars Palace, un hôtel qui évoque la Rome antique
Le Caesars Palace, un hôtel qui évoque la Rome antique
À l'intérieur du Caesars Palace, les statues et les fontaines sont magnifiques
À l’intérieur du Caesars Palace, les statues et les fontaines sont magnifiques
Caesars Palace
Forum Shops, la galerie marchande du Caesars Palace
LasVegas
La réplique réduite d’un navire royal égyptien, qui trône au Cleopatra’s Barge

Le Venitian représente, quant à lui, la ville de Venise. Le Palais des Doges, le campanile, le pont du Rialto et de nombreux canaux y ont été recréés en hommage à la Sérénissime. On peut y manger à l’extérieur, au Burger & Beer, afin de regarder les gondoles qui défilent le long des canaux, ou encore déambuler sur les rues pavées de l’esplanade. À l’intérieur, il est possible de s’attabler à l’un des faux cafés en plein air de la Piazza San Marco, de flâner dans la galerie commerciale (Canal Shoppes) ou encore de voguer en gondole sur le Grand Canal en écoutant les chants des gondoliers (plutôt rigolo!)… Le tout en admirant les peintures murales, les frises et le ciel en trompe-l’œil.

Les gondoles qui voguent sur le Grand Canal du Venitian

 

Le campanile du Venitian
Le campanile du Venitian
Le décor intérieur est, lui aussi, époustouflant
Le décor intérieur est, lui aussi, époustouflant
Les gondoles qui circulent entre les boutiques du Venitian
Les gondoles qui circulent entre les boutiques du Venitian

Outre l’Italie, d’autres pays sont à l’honneur sur le Strip. Au Paris Las Vegas, la capitale française est représentée par des reproductions de ses monuments emblématiques : le palais Garnier, l’Arc de Triomphe, le Louvre, le musée d’Orsay et la place de la Concorde. Mais la principale attraction du Paris Las Vegas demeure sa réplique de la Tour Eiffel. Moitié moins grande que l’originale, on peut y rejoindre une plate-forme d’observation surplombant le Strip. Le panorama est particulièrement impressionnant en soirée, avec les néons des casinos et les jets d’eau illuminés du Bellagio. À l’intérieur de l’hôtel, Le Village Buffet permet de profiter d’un copieux repas, en choisissant le contenu de son assiette à travers plusieurs stands correspondant à différentes régions de la France. Au menu : fruits, fromages, pâtisseries, crêpes, omelettes et macarons… Un vrai délice!

Gros plan sur la Tour Eiffel, vue du Bellagio
Gros plan sur la Tour Eiffel, vue du Bellagio
Le Village Buffet du Paris Las Vegas
Le Village Buffet du Paris Las Vegas
Des crêpes pour tous les goûts, Le Village Buffet
Des crêpes pour tous les goûts, Le Village Buffet
Des macarons multicolores, Le Village Buffet
Des macarons multicolores, Le Village Buffet
Le Paris Las Vegas, vu du Bellagio
Le Paris Las Vegas, vu du Bellagio

Construit sur le thème de l’Égypte ancienne, le Luxor est un édifice emblématique de Las Vegas. Sa pyramide de 30 étages est gardée par un sphinx immense qui domine le paysage du Strip. Et comme si ce n’était pas assez pour attirer les regards des visiteurs, un puissant faisceau lumineux émerge du sommet de la pyramide pour s’élever vers le ciel. Il s’agit du projecteur le plus puissant au monde. Certains ont même affirmé, à ses débuts, qu’il était visible de l’espace, une affirmation qui a toutefois été contredite depuis. Moins imposant que son architecture extérieure, l’intérieur de l’hôtel expose aussi quelques œuvres d’art, ainsi que des éléments d’architecture égyptienne.

Le Sphinx qui garde la pyramide du Luxor
Le Sphinx qui garde la pyramide du Luxor
La piscine extérieure du Luxor
La piscine extérieure du Luxor
L'intérieur de la pyramide
L’intérieur de la pyramide
Plusieurs fresques ornent les murs intérieurs de la pyramide
Plusieurs fresques ornent les murs intérieurs de la pyramide

Le tour du monde proposé par le Strip ne serait pas complet sans évoquer quelques monuments phares des États-Unis. Le New York – New York l’a bien compris et propose un décor inspiré de la frénésie new-yorkaise. On y retrouve plusieurs symboles de la métropole, dont l’Empire State Building, la statue de la Liberté, le Chrysler Building, ainsi que le pont de Brooklyn… Le tout entouré de montagnes russes, où des petits taxis jaunes peuvent atteindre jusqu’à 108 km/h. Une attraction qui décoiffe! On peut également se promener plus calmement dans le Greenwich Village du New York – New York (Village Street Eateries), où de nombreux restaurants bon marché offrent des burgers, des pizzas, des sushis, ainsi que des plats mexicains et chinois à emporter.

Le New York - New York, un endroit très animé
Le New York – New York, un endroit très animé
La statue de la Liberté du New York - New York
La statue de la Liberté du New York – New York
La réplique du pont de Brooklyn du New York - New York
La réplique du pont de Brooklyn du New York – New York
Les montagnes russes qui entourent le New York - New York
Les montagnes russes qui entourent le New York – New York

Il ne s’agit que d’une sélection non-exhaustive des monuments extravagants du Strip. D’autres hôtels sont dignes de mention en raison de leur architecture délirante. C’est le cas, par exemple, du Mirage qui offre un cadre tropical aux touristes. Son faux volcan polynésien se réveille également chaque soir, au milieu d’un lagon. Au Mandalay Bay, une piscine à vagues bordée d’une plage de sable nous transporte en vacances au bord de la mer. On y retrouve aussi un aquarium (Shark Reef) muni d’un tunnel en verre, où l’on peut admirer plus de 2000 poissons et animaux marins.

Les monuments historiques du Downtown

Malgré ce que l’on pourrait croire à première vue, Las Vegas n’est pas que faste, paillettes et démesure. Afin de découvrir le Vegas historique, il faut toutefois quitter le Strip pour se rendre dans le quartier Dowtown et, plus spécifiquement, sur Fremont Street. En chemin, de petites chapelles jalonnent les rues et proposent des mariages express… parfois même avec un sosie d’Elvis!

De nombreuses chapelles bordent les rues menant au quartier Downtown
De nombreuses chapelles bordent les rues menant au quartier Downtown

Une fois sur les lieux, l’ambiance est toujours à la fête, mais dans un décor beaucoup plus simple que sur le Strip. Fremont Street est une artère où les premiers établissements de jeu ont vu le jour à Las Vegas. Ce secteur fut très important dans l’histoire de la ville en raison de l’achèvement du chemin de fer reliant Salt Lake City et Los Angeles en 1905. Plusieurs établissements ont été détruits depuis, mais en se baladant sur la rue piétonne, on peut découvrir le Golden Gate (construit en 1906), le El Cortez (1941), ainsi que le Golden Nugget (1946). Ce dernier est particulièrement célèbre, car il abrite la plus grosse pépite d’or au monde encore intacte, ainsi qu’un gigantesque aquarium à requins. L’ambiance est animée, les visiteurs se promènent un verre de bière à la main, tout en profitant des spectacles de rue. Devant les nombreux commerces, boutiques et casinos, des femmes légèrement vêtues tentent d’attirer les clients en leur offrant des colliers colorés. En relevant la tête, on voit glisser dans les airs les visiteurs qui vivent l’expérience de la tyrolienne, suspendus à la structure métallique qui couvre Fremont Street. En soirée, Fremont Street Experience transforme la célèbre rue en spectacle son et lumière avec un écran géant composé de millions de diodes synchronisées. Non loin de là, le Mob Museum retrace l’histoire du crime organisé aux États-Unis et est situé dans le Tribunal fédéral (1933), le seul exemple d’architecture néoclassique qui subsiste à Las Vegas. Un parcours dans Downtown (le Neon Museum) permet également d’admirer d’anciennes enseignes lumineuses.

Fremont Street, une artère historique dans le quartier Downtown
Fremont Street, une artère historique dans le quartier Downtown
La façade extérieure du Golden Nugget
La façade extérieure du Golden Nugget
La plus grosse pépite d'or du monde, exposée au Golden Nugget
La plus grosse pépite d’or du monde, exposée au Golden Nugget
De jolies filles qui tentent d'attirer les clients
De jolies filles qui tentent d’attirer les clients
La tyrolienne qui permet de découvrir Fremont Street du haut des airs
La tyrolienne qui permet de découvrir Fremont Street du haut des airs

Bref, derrière ses allures de Disneyworld pour adultes, Las Vegas est une ville de contrastes que nous avons eu du plaisir à découvrir. On y trouve de tout, le meilleur comme le pire. Que vous aimiez ou pas cette ville clinquante, nous pouvons vous assurer qu’elle ne vous laissera certainement pas indifférents… Et si vous préférez la nature, vous serez servis dans les environs de Las Vegas, où l’on peut découvrir de nombreux canyons, lacs et déserts. Je vous réserve d’ailleurs un petit billet à ce sujet prochainement… À suivre!