24 heures chez les moines bouddhistes, à Haeinsa

Dormir dans un temple bouddhiste était définitivement une expérience que je souhaitais vivre lors de notre récent séjour en Corée du Sud. Et pas n’importe quel temple. Je désirais séjourner à Haeinsa, réputé comme l’un des plus beaux temples du pays. J’y tenais tellement que j’ai retourné notre itinéraire dans tous les sens. Au départ, nous avions prévu partir vers le sud-est après notre séjour à Séoul, mais j’ai insisté pour modifier l’itinéraire et débuter notre parcours à l’ouest afin d’être en mesure de vivre un Temple Stay lors de notre deuxième semaine en Corée (le temple étant complet la première semaine). Bref, il s’agit d’une expérience que j’avais très envie de vivre et qui m’a profondément marquée lors de notre voyage. Cette expérience unique, j’ai envie de la partager avec vous aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’un Temple Stay?

Temple Stay est un programme d’expérience culturelle visant à faire connaître le bouddhisme coréen et à démystifier la vie des moines. Ouvert à la fois aux Coréens et aux étrangers, ce programme offre la possibilité de séjourner une nuit (ou plus) dans un temple. Pour ce faire, deux formules sont proposées aux visiteurs :

  • Le programme régulier, qui consiste en une immersion dans la vie du temple, au cours de laquelle le visiteur doit participer à de nombreuses activités.
  • Le programme freestyle, qui offre plus de liberté afin de découvrir les lieux.

Étant donné la présence de notre fille de 20 mois, nous avons préféré la deuxième option qui nous offrait plus de flexibilité (et d’heures de sommeil!). Toutefois, je tiens à préciser que cette brève introduction à la culture bouddhique nous a donné envie de participer à un programme plus long et complet lors d’un prochain séjour.

Haiensa-1 (1)Pourquoi vivre cette expérience à Haeinsa?

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, Haeinsa est l’un des temples les plus importants de la Corée du Sud, notamment parce qu’il héberge le Tripitaka Koreana. Il s’agit de plus de 81 000 textes sacrés sculptés dans des tablettes de bois. Ces textes furent gravés une première fois au 11e siècle et détruits par les Mongols, pour être gravés de nouveau au 13e siècle par des moines. Depuis 1488, ces tablettes sont abritées dans le Janggyeong Panjeon, un lieu parfaitement ventilé afin d’en assurer la conservation.

Au-delà de son intérêt historique et culturel, Haeinsa est d’une beauté saisissante. Construit au cœur des montagnes, dans un cadre naturel composé de conifères et de feuillus, le temple invite à la détente et au recueillement. Fondé en 802 sur les flancs boisés et rocheux du mont Gaya, le nom du temple évoque « l’état de conscience de l’esprit ». Pour l’atteindre, il faut suivre une route en lacet à travers la forêt qui mène à un lieu enchanteur, entouré de cascades, d’arbres, de montagnes et de fleurs.

Haiensa-1 (10)Haiensa-1 (3)Haiensa-1 (12)

Notre arrivée à Haeinsa

Nous sommes arrivés au temple en fin d’après-midi, après quatre journées passées à Gyeongju. Nous avons mis un certain temps à comprendre comment joindre le temple en voiture. À première vue, nous pensions devoir y aller à pied, en empruntant un chemin abrupte à partir du stationnement. Étant donné que nous étions accompagnés de notre fille de 20 mois et de plusieurs bagages (dont son lit pliant… Et oui, on voyage super léger!), nous avons cherché une alternative en demandant à des passants. Comme ce fut le cas pendant l’ensemble de notre séjour, nos interlocuteurs étaient très sympathiques et l’un d’eux a proposé de monter avec nous dans l’auto afin de nous indiquer le chemin. Une fois sur place, une employée s’est présentée à nous. Elle ne parlait pas anglais, mais elle a demandé à un visiteur de nous traduire ses indications. Le visiteur en question était un jeune Coréen qui étudiait aux États-Unis depuis quelques années. Il a été en mesure de nous expliquer les grandes lignes du déroulement du séjour en anglais.

Suivant les indications du jeune homme, nous avons rejoint notre chambre. Elle était spartiate, certes, mais propre et fonctionnelle. Elle se composait d’une pièce vide avec quelques étagères dans lesquelles nous avons trouvé le nécessaire pour nous installer pour la nuit : oreillers, gros coussins et matelas très minces à mettre au sol. Adjacente à cette pièce principale, une minuscule salle disposait d’un évier, d’une douche et d’une toilette.

Haiensa-1 (8)Haiensa-1 (9)

L’employée de l’accueil est venue nous rejoindre pour nous communiquer l’horaire des activités qui allaient suivre. Évidemment, en raison de la présence de notre fille, nous avons d’emblée convenu que nous laisserions tomber le rituel des 108 inclinaisons et la prière en pleine nuit (3h00!). Nous avons également reçu la literie propre ainsi que des vêtements amples et gris (pantalons et tuniques sans manches) à enfiler afin d’essayer de nous fondre dans le décor. Notre fille, elle, a eu droit à un chandail jaune vif beaucoup trop grand qu’elle portait fièrement (elle a d’ailleurs fait une crise monumentale au moment de l’enlever pour la nuit!). C’est ainsi vêtus que nous sommes partis découvrir les environs. Malgré nos vêtements ternes (du moins, pour mon mari et moi), nous passions difficilement inaperçus. Très gentils, les moines nous souriaient et s’arrêtaient pour dire quelques mots à notre fille. Il faut dire que le temple était particulièrement calme lors de notre séjour. À l’exception des moines, nous avons rencontré très peu de visiteurs sur place.

IMG_4213IMG_4214IMG_4216

Nos activités au temple

Notre séjour au temple a été rythmé par deux activités qui étaient partagées avec les moines et qui revenaient à heures fixes : les repas et les prières.

Je vous ai déjà parlé de nos repas au temple, en vous présentant notre itinéraire gourmand en Corée du Sud. Les repas étaient tous identiques, et ce, peu importe l’heure de la journée. Au petit-déjeuner (6h00) comme au souper (18h00), le menu végétalien était pris dans la même salle que les moines et se composait de riz blanc, de kimchi, de soupe, de tofu, d’épinards bouillis et de thé hyper dilué. Le tout était avalé en 20 minutes (maximum!), dans le silence le plus complet… enfin presque, puisque notre fille a quand même exprimé à quelques reprises son mécontentement vis-à-vis la diète monacale! Heureusement, entre les repas, les moines étaient très compréhensifs et lui offraient des fruits, des chocolats et du sikhye (boisson au riz avec des grains de riz).

Haiensa-1 (6)Différents moments de la journée étaient aussi réservés à des cérémonies et des prières. Nous ne sommes pas croyants, mais ces instants étaient chargés d’une émotion difficile à définir. Nous avions l’impression de nous retrouver seuls face à nous-mêmes, conscients de petits détails qui échappent habituellement à notre attention : les odeurs d’encens, le chant des sutras (textes sacrés) récités en chœur, la sensation du sol froid sous nos pieds nus, le bruit du vent qui faisait grincer les portes des bâtiments voisins… Nous avons particulièrement aimé vibrer au son du tambour du Dharma, conscients de la chance que nous avions d’assister à des scènes qui échappent généralement aux regards extérieurs. Nous nous sentions privilégiés d’être là, de pouvoir pénétrer, voire participer à ce monde secret, à l’écart de la modernité qui nous entoure chaque jour.

Haiensa-1 (7)IMG_4220

Entre les repas et les prières, nous disposions de temps libres que nous avons mis à profit en partant en randonnée. Nous avons ainsi eu la chance de découvrir de nombreux ermitages, pagodes, statues et sites religieux disséminés dans les vallées environnantes. Lors de notre passage à l’ermitage de Huirangdae, nous avons rencontré un moine qui nous a parlé longuement de son parcours. Ce fut une rencontre marquante pour nous, confrontant certains de nos préjugés sur la vie de moine (j’en ai déjà parlé ici).

Haiensa-1 (5)Haiensa-1 (11)Haiensa-1 (2)Haiensa-1 (13)

Nos conseils pour un séjour agréable à Haeinsa

  • Mieux vaut réserver votre séjour à l’avance, car l’endroit est généralement très fréquenté. Pour ce faire, il s’agit d’envoyer un courriel à l’adresse suivante : haeinsa2@templestay.com – Bien que notre message soit demeuré sans réponse, notre réservation avait été notée et nous n’avons rencontré aucun problème une fois sur place.
  • Si vous dormez sur place (ce que nous vous encourageons à faire), n’oubliez pas que vous pouvez garer votre voiture près du temple plutôt que dans le stationnement situé beaucoup plus bas.
  • Prévoyez de l’argent comptant pour payer le séjour (50 000 KRW – environ 50$ – par personne; gratuit pour les enfants), car il est impossible de le faire avec une carte de crédit. Le prix inclut les repas pour la durée du séjour.
  • Même si vous lisez des commentaires, dans les guides ou les site Internet, à l’effet que les hommes et les femmes doivent dormir dans des dortoirs séparés, sachez qu’une exception est faite pour les membres d’une famille qui peuvent dormir dans une même chambre sans la partager avec d’autres visiteurs.
  • N’oubliez pas de prendre avec vous des serviettes et du papier de toilette, ces items n’étant pas fournis sur place
  • Si vous avez du mal avec les mets épicés, prévoyez des barres de céréales, des biscuits ou des fruits pour calmer votre appétit.
  • Lors de notre séjour, nous avons été surpris d’accéder à Internet à partir de notre chambre. La connexion était cependant très lente. On vous conseille de décrocher totalement lors de votre séjour, en laissant la technologie derrière vous. Avec le couvre-feu de 21h00, vous manquerez de temps pour ce genre de distraction.
  • Certaines règles sont importantes à suivre lors d’un séjour dans un temple : garder le silence pendant les repas, saluer les moines selon les usages, enlever ses chaussures avant de pénétrer dans une salle de prière, ne pas laisser de nourriture dans son assiette, etc. Malgré tout, les moines sont très conciliants et ne se formalisent pas de nos erreurs.
  • Si certains endroits indiquent formellement que la prise de photos ou de vidéos est interdite (ex. à l’intérieur des temples ou dans la salle à manger), il est tout de même possible de prendre des photos et des vidéos à différents endroits sur le site (nous avons même été encouragés à le faire lors de la cérémonie du tambour).
  • Pour finir, n’hésitez surtout pas à visiter les lieux en famille. Bien qu’un séjour dans un temple ne soit par la première activité à laquelle on pense avec des enfants, ce fut une expérience extraordinaire pour toute la famille.

Pour terminer, voici un petit montage vidéo qui fait un résumé de notre séjour au temple :

 

13 réflexions sur “24 heures chez les moines bouddhistes, à Haeinsa

    1. Oui, en effet! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, surtout avec la petite, et ce fut pourtant un moment fort de notre voyage.
      Merci de ton commentaire. 🙂

      J'aime

  1. J’ai eu la chance de vivre cette expérience du Temple Stay, mais dans un autre temple en Corée. Comme vous cette expérience m’a marquée et j’en garde un précieux souvenir. Ce fut un formidable moment.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s