Femme, mère et artiste à Dubaï

Lorsque j’ai lancé ma série d’articles sur les femmes aux Émirats, j’ai fait une rencontre intéressante qui m’a donné envie d’écrire un billet en parallèle. Dubaï est bien connue pour son architecture démesurée, ses centres commerciaux délirants, ses balades à dos de dromadaire dans le désert, ses plages magnifiques et ses différents souks. Mais qu’en est-il de la vie artistique? J’ai décidé de vous en parler brièvement aujourd’hui, à travers l’expérience de Meriem Ben.

Algérienne, Meriem Ben est une artiste peintre. Âgée de 35 ans et maman de deux enfants, elle habite Dubaï depuis que son mari y a été recruté comme web designer il y a cinq ans. De son côté, elle y enseigne le français et les arts plastiques.

J’adore ma vie ici. Les plages, les espaces verts, les galeries d’art… Je me sens épanouie dans cette ville multiculturelle. Ma vie à Dubaï m’a même inspirée à compléter une collection de peintures.

Dubaï fut un « déclic » pour la dernière collection de Meriem Ben, mais sa passion pour les arts remonte à l’enfance.

Quand je me rappelle mon enfance, le premier souvenir qui me vient en tête c’est dessiner avec mes parents, mon frère et ma sœur. De nature plutôt timide, j’ai appris à exprimer mes sentiments à travers mes peintures.

Depuis 2005, Meriem Ben a participé à de nombreuses expositions. Sa passion d’enfance est devenue un élément central de sa vie de femme, une forme de thérapie. D’ailleurs, la femme est au centre de sa récente exposition, qui a lieu en ce moment même à Dubaï, au Capital Club du Centre financier international de Dubaï (DIFC).

Mais la vie d’artiste est-elle intéressante à Dubaï? Je lui ai posé la question et voilà ce qu’elle m’a répondu :

Je dirais que oui, c’est intéressant. Cela dit, c’est ma première expérience ici. Je verrai par la suite comment les choses se dérouleront. L’expo a débuté le 24 mai, il est encore tôt pour s’exprimer.

Au-delà de l’exposition de ses propres oeuvres, Meriem Ben a pu découvrir, depuis son installation à Dubaï, de nombreux endroits intéressants pour les amateurs d’arts. Elle ne rate jamais l’événement annuel Art Dubai, un festival artistique qui a lieu en mars à la Madinat Jumeirah. Elle aime aussi flâner dans les galeries haut de gamme du Centre financier international de Dubaï (DIFC), de même que découvrir les expositions temporaires organisées par la galerie Alserkal Cultural Foundation.

J’aurais beaucoup aimé rencontrer Meriem Ben en personne et avoir la chance de découvrir son exposition, mais je demeure malheureusement trop loin… Si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez surtout pas et revenez partager vos impressions sur le blogue!

Je termine ce billet en vous présentant le texte associé à l’exposition ainsi que quelques oeuvres de Meriem Ben.

Femme, épouse ou maman, très souvent elle cache ses sentiments derrière ses larmes. Quand elle est blessée ou perdue, elle trouve le courage d’endurer mais parfois, elle est tentée d’abandonner. Malgré les faces sombres de sa vie, elle sait construire sa force en puisant au fond d’elle-même. Elle lutte pour protéger ses enfants. Les élever est un rude combat, mais elle résiste. Son visage est le miroir de son âme. Son existence est pleine de peine et de tristesse. Seule une femme est capable d’assumer autant de souffrance en restant debout face aux aléas de la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s