États-Unis Californie

La Vallée de la Mort : 10 arrêts à faire lors d’un road-trip

La Vallée de la Mort est un lieu d’exception que nous avons eu la chance de découvrir lors de notre séjour à Las Vegas le mois dernier. Comme tout le monde, j’avais vu quelques photos des lieux avant d’y mettre les pieds, partagées par des amis et d’autres blogueurs, mais je ne m’attendais pas à un paysage aussi immense et diversifié. Découvrir Death Valley c’est aller à la rencontre d’un désert aride, avec des dunes de sable certes, mais aussi des paysages où se dessinent des canyons, des montagnes colorées, des champs de sel et des villages fantômes. Mais la Vallée de la Mort n’a pas été surnommée ainsi par hasard, bien au contraire. Il s’agit de l’endroit le plus aride en Amérique du Nord, où les températures estivales, excédant les 50 degrés, peuvent être mortelles. Nous avons, quant à nous, découvert les lieux lors d’un week-end du mois d’octobre, sous une chaleur qui demeurait très intense (entre 43 et 45 degrés)… Mais il en faut plus pour décourager d’anciens expatriés des Émirats! 😉 Nous vous proposons, dans cet article, 10 arrêts à faire dans la Vallée de la Mort.

DeathValley15

Death-Valley-Carte globale
Nos 10 arrêts dans la Vallée de la Mort

1. Furnace Creek Visitor Center

Nous avons fait notre premier arrêt au Furnace Creek Visitor Center, afin de nous procurer des cartes des environs et de planifier notre itinéraire. Nous avons alors appris que la célèbre Artist’s Drive était fermée en raison d’inondations. Nous n’avons donc pas eu l’occasion de voir le paysage coloré d’Artist’s Palette (petite déception)… Ce sera pour une prochaine fois! En revanche, nous avons fait des provisions d’eau, de nourriture et d’essence avant de nous lancer sur les routes de Death Valley. À Furnace Creek, il est aussi possible d’en apprendre davantage sur la faune et la flore du parc en visitant le Borax Museum. Le borax est un sel cristallin blanc qui fut, pendant longtemps, utilisé comme remède afin de soigner les problèmes digestifs et l’épilepsie. Aujourd’hui, on le retrouve plutôt dans l’industrie, dans la fabrication de verre, de céramiques et de détergents. Le musée est, quant à lui, consacré aux hommes et aux mules qui ont œuvré dans la vallée entre 1883 et 1888. J’y reviendrai un peu plus loin, car le borax est intrinsèquement lié à l’histoire de la Vallée de la Mort.

DeathValley1

Équipés de cartes et de provisions, nous sommes partis découvrir la Vallée de la Mort en trois grandes étapes : (a) le long de Furnace Creek, pour ensuite nous diriger (b) vers le sud et (c) vers le nord.

A. Le long de Furnace Creek Wash

2. Zabriskie Point

Zabriskie Point est une halte incontournable lors d’une visite de la Vallée de la Mort. De la route, on ne voyait pas vraiment quel était l’attrait de ce point de vue et nous avons hésité avant de nous y arrêter… L’erreur aurait été impardonnable, car après une brève marche afin d’atteindre le sommet d’une montagne, la beauté des paysages était indéniable, prenant la forme d’une succession de collines plissées. Un paysage tellement peu commun qu’il semblait pratiquement irréel.

Le site est formé de sédiments qui se sont déposés dans le lac de Furnace Creek, asséché il y a cinq millions d’années. Bien qu’elles soient rares, les pluies ont creusé des sillons dans les collines, ce qui leur donne un aspect en forme d’accordéon. Zabriskie Point fut autrefois exploité pour le borax par la Pacific Coast Borax Company. Il doit d’ailleurs son nom au vice-président de la compagnie, Christian Brevoort Zabriskie.

DeathValley2

3. Golden Canyon

Il est possible d’explorer Golden Canyon à partir de trois itinéraires : monter jusqu’au point de vue de Red Cathedral (deux heures aller-retour), se rendre jusqu’à Zabriskie Point (3h30 aller-retour) ou suivre la boucle du Gower Gulch Loop (trois heures aller-retour). Nous avions choisi la première option. Toutefois, nous ne sommes pas allés jusqu’au bout de la randonnée. Il faisait vraiment très chaud et nous étions  avec notre petite dernière qui venait tout juste de célébrer son premier anniversaire (lire ici mes angoisses à l’idée de voyager avec ma fille née prématurément). Même si elle était couverte d’un drap pour la protéger du soleil, nous avions (plutôt j’avais) peur qu’elle souffre de déshydratation. Nous avons donc fait demi-tour avant d’arriver au point de vue sur les falaises rouges de Red Cathedral. Malgré tout, nous avons beaucoup apprécié cette randonnée qui nous a permis d’admirer différentes formations géologiques.

DeathValley5

4. Twenty Mule Team Canyon

Le nom  de ce canyon fait référence à la Twenty Mule Team, une équipe de dix-huit mules et de deux chevaux qui fut mise sur pied à la fin du XIXe siècle afin d’acheminer le borax hors de la vallée. Les mules étaient préférées aux chevaux pour transporter la précieuse cargaison, car elles buvaient moins d’eau que ces derniers. L’attelage était toutefois dirigé par deux chevaux, dont la mission consistait à rejoindre le chemin de fer de Mojave en traversant les monts Panamint (près de 1200 mètres de dénivelé). D’une durée approximative de dix jours, le voyage s’effectuait dans des conditions difficiles. Les mules devaient tirer un chargement pouvant peser jusqu’à 36 tonnes, incluant 1200 gallons d’eau potable. Sur le site, que l’on peut rejoindre en voiture en suivant une piste sinueuse, plusieurs panneaux informatifs permettent d’en apprendre davantage sur le commerce du borax.

DeathValley11

5.  Dante’s View

Ce point de vue, qui culmine à plus de 1670 mètres d’altitude,  est situé dans les Black Mountains et offre une vue panoramique sur la chaîne de montagnes des Panamint ainsi que les immenses paysages de sel qui forment la partie centrale de la vallée. Nous y sommes arrivés en fin de journée et nous avons pris le temps de nous balader dans les montagnes. À chaque colline franchie, alors que nous avions le sentiment d’arriver au bout de ce paysage grandiose, une autre montagne apparaissait devant nous et nous invitait à poursuivre notre chemin. Une promenade bien agréable, après laquelle nous nous sommes assis au milieu de ce paysage en attendant le coucher du soleil. Nous le recommandons vivement, car le soleil qui déclinait peu à peu enveloppait les lieux d’un aura de mystère en les sublimant.

DeathValley3DeathValley4

B. Au sud de Furnace Creek

6. Devil’s Golf Course

Le Devil’s Golf Course, ou « le parcours de golf du diable », a été nommé ainsi, en 1934, car on disait alors que même le diable n’arriverait pas à jouer au golf en ce lieu. Composé de blocs de sels inégaux, dans lesquels le vent a créé d’étranges sculptures, ce paysage impressionne peu importe l’angle de vue. De loin, l’épaisse croûte de sel ressemble à s’y méprendre à de la neige, un paysage incongru sous une chaleur de plus de 40 degrés. En y regardant de plus près, on distingue mieux la terre ainsi que les amas de sel formant des pointes coupantes dont il vaut mieux se méfier. Ce grand plateau était autrefois occupé par un lac qui s’est peu à peu asséché pour laisser place à une vaste étendue de boue dans laquelle le sel s’est cristallisé. Malgré la chaleur ambiante, le site mérite que l’on s’y attarde un peu… Et c’est exactement ce que nous avons fait avant de retrouver avec bonheur la climatisation de notre 4X4.

DeathValle7DeathValley8DeathValley6

7. Natural Bridge

Après la randonnée avortée de Golden Canyon, nous avions décidé de miser sur celle de Natural Bridge, un sentier de 1,6 km aller-retour qui semblait à notre portée de parents-surprotecteurs-en-quête-constante-d’air-frais-et-de-zones-ombragées. 😉 Nous avons donc commencé le circuit, qui serpente à travers un magnifique canyon. Situés en hauteur, les lieux offraient une vue intéressante sur les environs. Nous étions bien motivés à nous rendre à l’arche naturelle jusqu’à ce que nous croisions un couple et leur bébé qui rentraient rapidement à leur voiture avec une mine épouvantable… La montée était assez sportive (du moins pour moi) et je sentais venir le coup de chaleur (ou alors c’est l’hypocondriaque en moi qui se manifestait!). Bref, vous m’excuserez encore une fois, mais je n’ai pas de photo de cette curiosité naturelle. La petite balade entre les hauts rochers a été suffisante pour satisfaire mon esprit aventurier! 😉

DeathValley9

8. Badwater Basin

Badwater Basin est le point le plus bas et le plus chaud de l’hémisphère nord, à 86 mètres sous le niveau de la mer. L’immense lac Manly, qui recouvrait auparavant la vallée, se résume aujourd’hui à un bassin rempli de sel, dont l’épaisse couche se confond facilement avec les paysages hivernaux du Québec par beau temps, lorsque la neige réfléchit la lumière du soleil de façon quasi-aveuglante. Mais la comparaison s’arrête là, car il y fait très chaud. Comble de malheur, nous sommes arrivés sur le site sur l’heure du midi, alors que la chaleur était difficilement supportable. Le point positif, c’est qu’il y avait très peu de monde sur les lieux, ce qui semble assez rare.

DeathValley10

C. Au nord de Furnace Creek

9. Mesquite Flat Sand Dunes

Souvent utilisées comme décor au cinéma, notamment dans le cadre de la série Star Warsles Mesquite Sand Dunes sont situées au nord de la vallée. À quelques mètres de la route, c’est l’occasion de changer complètement de paysage pour se retrouver en plein désert. Habitués des déserts, nous avons pris plaisir à nous y promener, en découvrant les plantes locales (prosopis et créosotier) qui s’accommodent bien du sol sablonneux des dunes.

DeathValley13DeathValley12

10. Rhyolite

Death Valley compte plusieurs ghost towns, la plus grande étant Rhyolite (elle est située un peu en dehors du parc, mais y est souvent assimilée en raison de sa proximité). Facile d’accès, cette ville fantôme, de même que son musée à ciel ouvert, nous ont fait une forte impression. Nous lui avons d’ailleurs consacré un article complet (cliquez ici pour en savoir plus!).

DeathValley14

À travers ce billet, j’espère vous avoir donné envie d’explorer la Vallée de la Mort. Si c’est le cas, n’oubliez surtout pas : de rouler dans un véhicule en bon état avec le plein d’essence, de vous informer sur l’état des routes et de vous munir de cartes routières, d’avoir avec vous beaucoup d’eau et de la nourriture, de prévoir de la crème solaire et des chapeaux pour petits et grands et, détail que je n’avais pas lu et qui m’aurait été fort utile, d’avoir un baume à lèvres super hydratant (pour pallier au climat chaud et sec)… N’hésitez pas à vous lever tôt pour découvrir les sites les plus populaires; la chaleur sera alors moins intense et vous pourrez profiter des lieux tranquillement. Dans la même veine, planifiez votre horaire en fonction des sites que vous souhaitez voir au coucher du soleil. Si vous prévoyez visiter plusieurs parcs de la région, pensez à acheter la Pass America The Beautiful qui vous fera économiser. Et, surtout, amusez-vous! 🙂

4 comments on “La Vallée de la Mort : 10 arrêts à faire lors d’un road-trip

  1. Ping : Bye Bye 2015 : petit bilan d’un « bébé blogue » |

  2. Ping : Mon tour du monde des plus beaux couchers de soleil en 15 photos… |

  3. Ping : 5 expériences d’un coureur-voyageur – Nos Racines sur 4 Continents

  4. Ping : Autour de Las Vegas : 10 excursions dans 4 États – Nos Racines sur 4 Continents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :