États-Unis Californie Réflexions et galères

L’île enchantée de Coronado : des malheurs qui se transforment en conte de fée

En février 2014, alors que nous avions prévu passer la soirée de la Saint-Valentin en Californie, dans un petit restaurant au bord de la mer, nous avons plutôt enchaîné les malheurs pour finalement souligner l’événement avec des repas à emporter, dans une chambre d’hôtel près de l’aéroport de Québec, avec vue sur le stationnement enneigé… Mais nous n’étions pas encore au bout de nos peines. Le 17 février, enfin arrivés à San Diego, nous avions résumé la situation ainsi sur Facebook :

Chicoutimi – San Diego en chiffres :

77 heures de trajet, porte à porte

5 avions

4 compagnies aériennes impliquées

3 hôtels

1 tempête

1 bris de moteur d’avion

0 bagage à l’arrivée

Voilà un séjour qui s’annonçait plutôt désastreux! Pas question de s’apitoyer sur notre sort, nous étions en Californie après tout. Nous avions déjà eu l’occasion de nous rendre dans cet état américain, afin de visiter Los Angeles notamment, mais nous n’avions encore jamais mis les pieds à San Diego. Nous y étions enfin, vêtus de chandails de laine et chaussés de bottes d’hiver, certes, mais nous y étions. Après une nuit de sommeil, nos bagages demeuraient introuvables. Étant donné que nous avions prévu des présentations et des repas d’affaires, une tournée des boutiques s’imposait! Après quinze minutes au centre commercial, mon mari avait tout ce dont il avait besoin (costume, cravates, chemises, trousse de toilette, etc.), alors que j’hésitais toujours entre deux robes. Devant ma mine ambivalente, il me dit :

« Bah, allez, tu vas bien avoir l’occasion de porter deux robes pendant le séjour, surtout si nous ne retrouvons pas nos bagages »…

Ce simple commentaire a eu l’effet d’un puissant désinhibiteur.  Deux heures plus tard, après avoir succombé aux excès du shopping, je rejoignais mon amoureux à l’hôtel avec de multiples sacs, l’air de sortir tout droit du film Pretty Women (je crois que seules les femmes de ma génération pourront comprendre). Le lendemain matin, nos bagages étaient livrés à notre chambre d’hôtel (Oups!). Après un léger sentiment de culpabilité, j’ai conclu que ce séjour débutait drôlement bien… Et j’avais raison. Après une semaine de congrès au cœur de San Diego, nous avons décidé de prendre quelques jours de repos sur l’île de Coronado. Surnommée « Enchanted Island » (l’île enchantée) ou « The Crown » (la couronne), cette île magnifique a su combler la princesse qui sommeille en moi. Je vous explique pourquoi dans ce billet.

Une vue magnifique sur San Diego

Avant 1969, la ville de Coronado n’était accessible que par ferry ou en empruntant la bande de terre la reliant au sud de la baie, nommée Silver Strand. Bien qu’elle soit généralement qualifiée d’île, cette petite ville maritime est plutôt située sur une presqu’île, bordée à la fois par l’Océan Pacifique et la Baie de San Diego. Aujourd’hui, elle est facilement accessible à partir de San Diego, en empruntant le Coronado Bay Bridge, un pont long de trois kilomètres et dont le point culminant atteint près de 65 mètres. Cette structure imposante offre d’ailleurs une vue magnifique sur San Diego, mais on peut difficilement s’y arrêter pour prendre des photos puisque l’accès est réservé aux automobilistes. Une fois sur Coronado Island, on peut toutefois rejoindre un parc, tout près du pont, afin de mieux l’admirer et de profiter de la vue sur la ville de San Diego.

Vue sur San Diego, du haut du Coronado Bay Bridge (en passant à vive allure!)
Vue sur San Diego, du haut du Coronado Bay Bridge (en passant à vive allure!)
Coronado Bay Bridge, Californie
Coronado Bay Bridge, Californie
La ville de San Diego, vue de Coronado Island
La ville de San Diego, vue de Coronado Island

Un hôtel mythique (et hanté!) aux allures de château

Très célèbre sur l’île, l’hôtel del Coronado  prend des allures de château, avec ses façades blanches et son toit rouge de forme octogonale et agrémenté de jolies tours. Construit en 1888 par un architecte spécialisé dans la réalisation de gares ferroviaires, l’hôtel a reçu plusieurs célébrités : Marilyn Monroe, Frank Sinatra, Henry James, le prince de Galles et la duchesse de Windsor, ainsi que 14 présidents des États-Unis. Aux dires de plusieurs, l’hôtel hébergerait aussi le fantôme d’une jeune femme, prénommée Kate, qui y aurait séjourné avant d’y mourir dans des circonstances mystérieuses, en 1892. Mais rassurez-vous, Kate serait un gentil fantôme, qui se contente de se balader la nuit dans les jardins et les chambres de l’hôtel, sans pour autant effrayer ses occupants.

Chaque année, l’île de Coronado se transforme en un lieu magique pour le Holiday Open House & Christmas Parade Celebration. À cette occasion, l’Hôtel del Coronado s’illumine, grâce à plus de 100 000 ampoules qui dessinent son contour. Un anneau de glace est aussi aménagé dans le jardin de l’hôtel, à quelques mètres de l’océan… Pas étonnant lorsque l’on sait que c’est à cet endroit que le premier arbre de Noël illuminé en Amérique fut inauguré, en 1904!

Pour en apprendre davantage sur cet endroit splendide, il est possible d’en faire une visite guidée. Mais nous ne l’avons pas fait, pressés de profiter de la plage qui est tout près…

Hotel del Coronado, Coronado Island : Crédit photo : Bernard Gagnon, via Creative Commons : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hotel_del_Coronado_01.jpg
Hotel del Coronado, Coronado Island : Crédit photo : Bernard Gagnon, via Creative Commons : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hotel_del_Coronado_01.jpg

Des plages dorées pour se la jouer jet-set

Considérée comme l’une des plus belles plages des États-Unis, la Coronado Central Beach s’étend le long d’Ocean Boulevard, entre l’hôtel del Coronado et la station maritime et aérienne de l’armée américaine. C’est sur cette plage que le film Certains l’aiment chaud, mettant en vedette Marilyn Monroe, a été tourné en 1959. À marée basse, on peut y apercevoir la coque de l’épave du Monte Carlo, un bateau y ayant fait naufrage en 1936. Mais la véritable magie opère au coucher du soleil, lorsque la mer reflète des couleurs de feu. Les pieds dans le sable, un verre de vin à la main, on peut alors profiter d’un spectacle inoubliable en amoureux.

Coucher du soleil sur Coronado Island
Coucher du soleil sur Coronado Island

Des promenades idylliques

Il est aussi intéressant d’explorer l’île à pied ou à vélo (que l’on peut louer facilement, notamment à la boutique Holland’s Bicycles). Principale artère de la ville, Orange Avenue est bordée de magasins, de restaurants et de galeries d’arts. Les bâtiments y sont magnifiques, leur cachet historique étant bien préservé. Nous y avons fait de longues balades afin d’acheter des souvenirs, avant de découvrir ses nombreux restaurants en soirée (mention spéciale pour le Brigantine Seafood Restaurant, un régal de fruits de mer!). On retrouve également plusieurs boutiques et restaurants à Ferry Landing, avec (en prime!) une vue magnifique sur le centre-ville de San Diego de l’autre côté de la baie. Nous avons toutefois préféré explorer les petites rues plus tranquilles, à l’écart des touristes et du brouhaha commercial. Nous y avons découvert de magnifiques demeures victoriennes ainsi que des jardins fleuris.

Des citrons à profusion, Coronado Island
Des citrons à profusion, Coronado Island
Une flore variée, Coronado Island
Une flore variée, Coronado Island
De sortie, au Brigantine Seafood Restaurant avec une nouvelle robe ;-)
De sortie, au Brigantine Seafood Restaurant avec une nouvelle robe 😉

Des heures de détente au Loews Coronado Bay Resort

Pour terminer, nous ne pouvons passer sous silence l’hôtel où nous avons séjourné sur l’île, le Loews Coronado Bay Resort. Il s’agit d’un complexe de luxe, doté d’un port de plaisance, d’un spa, d’une plage privée, de trois piscines et de magnifiques terrasses extérieures. Le restaurant de l’hôtel, le Mistral, offre une cuisine divine, à base de saveurs méditerranéennes et de fruits de mer. Bref, tout est réuni pour un séjour de détente… On peut même y faire un tour de gondole, c’est dire! Mais après l’avoir fait à Venise, c’est beaucoup moins tentant. 😉

Loews Coronado Bay Resort & Spa, Coronado Island
Loews Coronado Bay Resort & Spa, Coronado Island
Loews Coronado Bay Resort & Spa, Coronado Island
Loews Coronado Bay Resort & Spa, Coronado Island

En somme, nous avons bien apprécié notre séjour sur Coronado Island, l’île enchantée qui a transformé nos galères de voyage en véritable conte de fée… Finalement, ce n’était pas trop mal pour célébrer la Saint-Valentin… avec un léger retard. J’adore les histoires qui se terminent bien! 😉

8 comments on “L’île enchantée de Coronado : des malheurs qui se transforment en conte de fée

  1. Ping : Mon tour du monde des plus beaux couchers de soleil en 15 photos… |

  2. Ping : Nashville : nos premières impressions |

  3. Ping : Une Saint-Valentin improvisée à Nashville |

  4. Ping : Not Another New Years’s, Christie Ridgway | La bibliothèque de Sev

  5. Ping : 17 ans de mariage : les coups de cœur et les galères de nos voyages |

  6. Ping : Le blogue et moi, un an déjà! – Nos Racines sur 4 Continents

  7. Ping : Planifier un voyage à Ottawa avec Bine – Nos Racines sur 4 Continents

  8. Ping : San Diego : en couple ou en famille? – Nos Racines sur 4 Continents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :